mercredi, juillet 18 2018

Le système de santé publique français est-il en train de s'effondrer ?

18 07 2018

Manifestation_personels_hospitaliers_avril_2018.jpgAlors que le gouvernement l'avait promise avant l’été, l’annonce de la réforme de l’hôpital est repoussée. L’hôpital traverse une dépression collective. Les services d’urgence craquent, les hôpitaux manquent de moyens et le personnel met en garde : la sécurité des patients ne sera plus forcément assurée cet été.
Les soignants donnent l’alerte : ils ont de plus en plus de mal à prendre correctement en charge les malades, au risque de l’erreur médicale. Derrière le navire amiral de l’hôpital public, tout le système de soin français bute sur deux obstacles : son financement et son organisation. Comment en est-on arrivé là ? Par la faute de corporatismes étriqués, d’une haute fonction publique obsédée par la gestion budgétaire et de politiques qui ont multiplié les fausses promesses.

lundi, juillet 16 2018

De Mossoul à Paris : itinéraire d’une œuvre pillée

16 07 2018

Les gardiens ailés de Nimroud, mi-hommes mi-taureaux pensaient-ils finir leur vie de pierre dans une galerie d’art de Londres ? Ces pièces d’origine mésopotamienne ont été, comme d’autres, pillées sur les champs de bataille syriens ou irakiens par Daech et leurs comparses. Elles atterrissent ensuite sur des marchés européens, où, parfois, elles sont repérées par des spécialistes et des policiers.
Le pillage d’antiquité n’est pas nouveau en soi. En revanche, les routes du pillage demeurent complexes : quel a été le parcours de ces pièces ? Et par quel biais ont-elles pu atterrir dans cette galerie huppée du sud-londonien ? Si l’Europe n’est pas l’unique destination ou l’unique point de redistribution mondial des antiquités – la contrebande vers les pays du Golfe semble importante –, le vieux continent draine cependant bien plus d’intermédiaires et d’acteurs locaux.

vendredi, juillet 13 2018

Psychiatrie : l'hospitalisation contrainte

13 07 2018

Psychiatrie_hospitalisation_contrainte.jpgPeut-on enfermer un malade malgré lui ? À quelles conditions, avec quelles garanties ?
Champ longtemps régi par les mêmes dispositions légales, la matière a connu, depuis 2011, une réforme profonde. Le législateur a en particulier introduit un contrôle systématique des mesures d'hospitalisation sans consentement par le juge des libertés et de la détention. Les droits des personnes soignées en psychiatrie sans leur consentement ont globalement progressé mais de nombreuses lacunes subsistent, à la fois dans les textes et dans les pratiques.
Les soins psychiatriques sans consentement posent la question de la prise en charge de la maladie mentale dans notre société, ainsi que celle du statut et de la vulnérabilité du patient qui doit être non seulement un objet de soins mais aussi un sujet de droits.

jeudi, juillet 12 2018

Le scandale des carburants toxiques vendus à l’Afrique

12 07 2018

NIGERIA-ENERGY-FUEL-SCARCITYLe scandale dure depuis des dizaines d’années. Des multinationales du négoce de produits pétroliers livrent en toute légalité un poison invisible en Afrique. Il s’agit de carburants de basse qualité volontairement mélangés à des produits chimiques à la toxicité bien connue. Il en ressort un sinistre cocktail de diesel et d’essence extrêmement polluant, émettant de grandes qualités de particules fines et à la teneur en soufre parfois 1 000 fois supérieure aux normes européennes. Le business des carburants toxiques tourne à plein régime et est pratiqué sans retenue par des grands groupes pétroliers et des mastodontes du négoce, aussi discrets qu’impitoyables dans leurs pratiques commerciales dépourvues d’éthique. C’est l’Afrique, se disent-ils sans doute. Le fait que les courtiers utilisent les termes de « qualité africaine » n’a rien d’anodin.

mercredi, juillet 11 2018

Dans l’Amérique de Trump, les immigrés prennent la place des « Indiens sauvages »

11 07 2018

Trump.jpg« L’une des raisons pour lesquelles nous sommes à la tête du monde libre, c’est que nous sommes une nation d’immigrés ».
Ces mots ont été prononcés par le Président Truman devant le Congrès en 1952, au sujet de l’aide aux réfugiés qui fuyaient « les pays opprimés de l’Europe de l’Est ». Depuis lors, les Présidents américains, quelle que soit leur couleur politique, ont largement défini les États-Unis comme « une nation d’immigrés ».
Donald Trump a mis fin à cette longue tradition en se présentant à l’élection présidentielle avec un programme clairement anti-immigrés. Le ton a été donné dès son discours de candidature dans lequel il a associé les immigrés mexicains à la drogue, au crime et au viol.

Photo : lemonde.fr

mardi, juillet 3 2018

L’avocat d’enfants, un enjeu majeur

3 07 2018

Lorsqu’un enfant - toute personne de moins de 18 ans - entre en conflit avec la loi, il tombe sous le coup d’une procédure protectionnelle, c’est-à-dire une procédure à visée protective et éducative, ou d’une procédure pénale, lorsque le tribunal de la jeunesse se dessaisit du dossier qui est transmis à une chambre spéciale qui le jugera comme un majeur. Dans tous les cas, un enfant en conflit avec la loi a le droit d’être assisté par un avocat spécialisé. Ce droit est garanti par la Convention des Nations Unies relative aux Droits de l’Enfant, le droit européen et le droit belge. Concrètement, cela signifie qu’il a droit à une consultation confidentielle avec un avocat avant son audition ou audience, et que la présence de l’avocat est garantie à tous les stades de la procédure. Cependant, les recherches que nous menons sur le terrain, depuis bientôt deux ans, dans le cadre du projet My Lawyer, My Rights, ont démontré que ce droit d’être assisté par un avocat spécialisé n’est pas toujours pleinement respecté en Belgique.

lundi, juillet 2 2018

Accident mortel dans une usine : la justice épargne encore ArcelorMittal

2 07 2018

Ouvrier_hauts_fourneaux_Arcelor_Mittal.jpgL’infraction commise par ArcelorMittal peut être qualifiée « d’homicide involontaire », telle est la conclusion du procès-verbal de l’inspecteur du travail, suite au décès d’un intérimaire dans l’usine de Dunkerque. En classant sans suite cet accident mortel, le parquet de Dunkerque en a décidé autrement. Pourtant les auditions de police et le procès-verbal de l’inspection du travail, que Mediapart a pu se procurer, révèlent de nombreuses infractions commises par la multinationale. Circonstance aggravante : ArcelorMittal avait connaissance, depuis plusieurs années, des dangers auxquels elle exposait l’ouvrier.
Depuis 2012, quatre accidents mortels sont survenus dans l’usine d’ArcelorMittal à Dunkerque. Tous ont été classés sans suite par la justice. Et c’est la deuxième fois que la décision du procureur de la République va à l’encontre des conclusions de l’inspection du travail et de l’enquête de police.

Photo : mediapart.fr

dimanche, juillet 1 2018

Air toxique : un cocktail de molécules encore largement méconnu

1 07 2018

Pollution_dans_les_villes.jpgLa pollution de l’air demeure l’un des principaux fléaux des temps modernes. Selon un rapport de l’OMS publié en 2016, 92 % des populations urbaines ne respirent pas un air sain ; un chiffre alarmant à l’heure où 53 % de la population mondiale vit désormais en ville (une part qui devrait être portée à 65 % en 2050).
Face noire de la révolution industrielle puis des « trente glorieuses », la pollution atmosphérique urbaine tend – en valeur absolue – à diminuer dans les pays occidentaux ; mais ses conséquences demeurent extrêmement sensibles sous l’effet de l’évolution des principales autres causes de mortalités (diminution des morts violentes, augmentation des décès dus au cancer, aux maladies du système nerveux et stagnation des décès liés aux maladies respiratoires dans un contexte de diminution du tabagisme).

Photo : theconversation.com

samedi, juin 30 2018

Première analyse de la contrainte pénale et de la libération sous contrainte

30 06 2018

La loi du 15 août 2014 a représenté une rupture dans le mouvement législatif et réglementaire qui, depuis le début des années 2000, marque le système pénal français. Elle invitait les acteurs agissant dans les filières pénales à sélectionner un certain nombre de cas qui demandaient une analyse plus approfondie afin de leur éviter, sous certaines conditions, d’être condamnés à exécuter une peine d’emprisonnement ferme, et de les engager dans des dispositifs hors prison avec des objectifs de réinsertion, ce qu’on a appelé la Contrainte Pénale – CP. La même loi a instauré une nouvelle disposition, la Libération Sous Contrainte – LSC –, qui vise à libérer des condamnés proches de la fin de peine en évitant les sorties dites « sèches » et donc en proposant un suivi encadré de la période de libération. Le texte de loi prévoyait une évaluation des conséquences concrètes de la mise en œuvre de cette loi.

jeudi, juin 28 2018

Avis sur la situation des migrants à la frontière franco-italienne

28 06 2018

La Commission nationale consultative des droits de l’homme alerte sur la situation extrêmement préoccupante des migrants à la frontière italienne. Face aux violations des droits de l’homme qu’elle a constatées pendant ses deux missions d’investigation dans les Alpes-Maritimes et dans les Hautes-Alpes, la CNCDH appelle les pouvoirs publics à cesser des pratiques illégales, inhumaines et contraires aux valeurs de solidarité de la France.
La CNCDH se penchera successivement sur les nombreuses violations des droits fondamentaux lors du passage de la frontière (I), sur l’accès à une protection internationale au titre de l’asile (II), et sur le non-accueil comme politique assumée par les autorités (III). Elle soulignera également le traitement, par les autorités, des aidants, poursuivis pour délit de solidarité, alors que leurs actions n’ont d’autre objet que de pallier les carences de l’Etat (IV). Enfin, elle entend attirer l’attention des autorités sur la situation particulièrement préoccupante des mineurs non accompagnés (V) ainsi que des victimes de traite des êtres humains (VI).

mercredi, juin 27 2018

Le recours aux armes à feu par les policiers augmente fortement en France

27 06 2018

Arme_de_policier.jpgDans son rapport annuel, l’Inspection générale de la police nationale (IGPN) constate une forte hausse du recours aux armes à feu chez les policiers en 2017 (+ 54 %). En outre, pour la première fois, l'institution publie le chiffre du nombre de morts et de blessés par les policiers sur un an, soit : 14 décès et une centaine de blessés.
Cette augmentation des tirs semble liée à la loi anti-terroriste entrée en vigueur en février 2017, qui a élargi les règles de la légitime défense. Les policiers peuvent depuis faire usage de leur arme sans risquer d’être sanctionnés, en particulier en cas de véhicule « dont les occupants sont susceptibles de perpétrer, dans leur fuite, des atteintes à leur vie ou à leur intégrité physique ou à celles d’autrui ». Ce point de la loi avait été particulièrement débattu, de crainte qu’il n’engendre une multiplication de l’usage des armes...

Photo : lemonde.fr

mardi, juin 26 2018

Chercheurs sous surveillance : le retour du bâillon ?

26 06 2018

Un colloque s’est tenu ce mois de juin à Aix-en-Provence, qui laisse apparaître l’inquiétude du monde de la recherche face à ce que certains universitaires dénoncent comme un dangereux mélange des genres, voire une surveillance. Le colloque s’intitulait “Terrains et chercheurs sous surveillance. (Auto)contrôle, (auto)censure et mise en administration des sciences sociales”.
“Surveillance” apparaît un cran en dessous de “l’obsession sécuritaire” dénoncée par une autre initiative, qui a vu le jour au même moment à travers une pétition d’une soixantaine de chercheurs CNRS. Les signataires dénoncent les pressions et les menaces sur le financement de certaines recherches et s’opposent au partenariat que le CNRS vient de conclure le 30 mai 2018 avec la direction du renseignement militaire (DRM). Ce partenariat permettrait au ministère de la Défense de financer certains projets de recherche, voire de mettre à profit les enquêtes des chercheurs en train de se faire sur le terrain.

lundi, juin 25 2018

L’INJEP lance un tableau de bord statistique sur l’état de la jeunesse

25 06 2018

L’Institut national de la jeunesse et de l’éducation populaire (INJEP) met en ligne un tableau de bord statistique sur la jeunesse de référence, qui rassemble les principaux indicateurs de la statistique publique récents permettant de suivre les évolutions de la situation et des pratiques des jeunes.
Fruit d’un travail collaboratif coordonné par l’INJEP avec les services statistiques ministériels et des organismes publics producteurs de données sur la jeunesse, ce tableau de bord vise à aider les acteurs de ce domaine, ainsi que le grand public, à mieux connaître et prendre en compte les spécificités des 15-30 ans dans des domaines aussi variés que la démographie, l’éducation, la formation, l’emploi, le chômage, les conditions de vie, l’engagement, la participation, les loisirs, le sport, la culture, la justice, la sécurité, ou encore la santé et le handicap.

dimanche, juin 24 2018

Le « crédit social » ou le Big Brother à la chinoise

24 06 2018

Depuis plusieurs mois, la presse européenne dénonce le projet de surveillance de la population, le Plan de planification pour la construction d’un système de crédit social (2014-2020) que le gouvernement de la Chine populaire met progressivement en place. Parfois de manière ironique, mais souvent sans grand discernement. L’ambition est d’attribuer à partir de 2020, à certaines catégories de citoyens chinois comme aux entreprises, une note de confiance, un « crédit social ». Le chercheur néerlandais Rogier Creemers propose ici une traduction du document de présentation du Conseil des affaires de l’État (l’équivalent du gouvernement en Chine).

samedi, juin 16 2018

Vu du Canada c'est sans doute plus clair...

16 06 2018

Les_migrantns_se_noient.jpg
Source : ledevoir.com

- page 1 de 178