jeudi, septembre 19 2019

Drogues : "tant qu’on restera dans la prohibition et l’approche répressive, on échouera"

19 09 2019

En venant à Marseille mardi pour présenter son plan stup au niveau national, le ministre de l’intérieur Christophe Castaner a choisi de faire de la deuxième ville de France un exemple en matière de lutte contre les trafics de stupéfiants. Il a notamment annoncé la multiplication des Cellules de renseignement opérationnel sur les stupéfiants (CROSS) sur le modèle du pilotage renforcé initié à Marseille en 2015. Un pilotage renforcé synonyme de mutualisation des moyens d’enquête et de forte présence policière après le démantèlement de réseaux. Laurent Mucchielli, sociologue, directeur de recherche au CNRS et auteur de Sociologie de la délinquance (Armand Colin, 2018), analyse cette stratégie pour 20 Minutes.

mercredi, septembre 18 2019

Eric Zemmour condamné pour islamophobie par la Cour de Cassation

18 09 2019

eric-zemmour-ump.jpgEric Zemmour vient d'être définitivement condamné pour « provocation à la discrimination, à la haine ou à la violence à l’égard d’une personne ou d’un groupe de personnes en raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée ».
L’association CAPJPO-EuroPalestine avait porté plainte contre ses propos islamophobes lors de l’émission “C à vous”, diffusée sur la chaîne de télévision France 5, le 6 septembre 2016 : « Nous vivons depuis trente ans une invasion, une colonisation, qui entraîne une conflagration », « Dans d’innombrables banlieues françaises où de nombreuses jeunes filles sont voilées, c’est également l’islam, c’est également du djihad, c’est également la lutte pour islamiser un territoire qui n’est pas, qui est normalement une terre non islamisée, une terre de mécréant. C’est la même chose, c’est de l’occupation de territoire". ",Je pense qu’il faut leur donner le choix entre l’islam et la France »

Photo : last-video.com

mardi, septembre 17 2019

La psychiatrie « au bord de l’implosion » en France

17 09 2019

C’est un rapport d’initiative parlementaire dont se serait sans doute bien passée la ministre de la santé, Agnès Buzyn. A quelques jours d’une nouvelle journée d’action des personnels paramédicaux des urgences en grève, et quelques mois seulement après des mouvements sociaux d’ampleur dans plusieurs établissements psychiatriques, deux députées livrent un diagnostic explosif de la situation de la psychiatrie en France. Les constats de la mission d’information sur « l’organisation territoriale de la santé mentale » sont très forts. Cette organisation y est qualifiée d’« inefficiente » et d’« inefficace », la filière psychiatrique publique est jugée « au bord de l’implosion », et la prise en charge des patients est décrite comme « catastrophique ». A l’issue de plusieurs semaines d’auditions de soignants et de patients à travers tout le pays, les deux femmes se demandent même si « l’hôpital psychiatrique, tel qu’il existe aujourd’hui en France, peut (…) encore soigner les malades ».

dimanche, septembre 15 2019

Triste bilan de dix-huit années de « guerre contre le terrorisme »

15 09 2019

George W. Bush a lancé, en riposte aux attentats du 11 septembre 2001, une « guerre globale contre la terreur ». Les membres effectifs d’Al-Qaida n’étaient alors qu’un ou deux milliers. Dix-huit années plus tard, cette « guerre » aux nombreuses évolutions a causé des centaines milliers de victimes et englouti des centaines de milliards d’euros. Mais les partisans d’Al-Qaida, de Daech et de leurs organisations affiliées sont désormais des dizaines de milliers, avec des centaines de milliers de sympathisants, présents dans le monde entier. Certes, les jihadistes ne disposent plus de territoire sous leur contrôle exclusif, mais ce n’était pas non plus le cas en 2001. Le caractère fondamentalement militaire de ces campagnes « anti-terroristes » explique une bonne part de leur bilan contrasté.

jeudi, septembre 12 2019

Édouard Drumont, Éric Zemmour et la délinquance de la pensée

12 09 2019

Le_venin_dans_la_plume.jpgLa place qu’occupe Éric Zemmour dans le champ médiatique et dans l’espace public français suscite l’inquiétude et la consternation de bon nombre de citoyens. Comment un pamphlétaire qui alimente constamment des polémiques par ses propos racistes, sexistes, homophobes, condamné à plusieurs reprises par la justice, a-t-il pu acquérir une telle audience ? Pour comprendre ce phénomène, ce livre replace le cas Zemmour dans une perspective historique qui prend comme point de départ les années 1880, période où se mettent en place les institutions démocratiques qui nous gouvernent encore aujourd’hui. Ce faisant, il met en regard le parcours d’Éric Zemmour et celui d’Édouard Drumont, le chef de file du camp antisémite à la fin du xixe siècle. Car les deux hommes ont chacun à leur époque su exploiter un contexte favorable à leur combat idéologique. Issus des milieux populaires et avides de revanche sociale, tous deux ont acquis leur notoriété pendant des périodes de crise économique et sociale, marquées par un fort désenchantement à l’égard du système parlementaire.

mercredi, septembre 11 2019

Les Gilets jaunes et les exigences de la représentation politique

11 09 2019

Les Gilets jaunes ont été largement absents de la séquence des élections européennes. Alors qu’ils ont dominé l’agenda politique et médiatique pendant six mois et fortement déstabilisé le pouvoir en place, ils ont très peu marqué la campagne électorale dont l’issue a consolidé la position de La République en Marche et confirmé le séisme électoral de 2017. Le mouvement produira sans nul doute des effets structurels de politisation et de socialisation et il n’est pas exclu qu’il connaisse un rebond, mais à court terme il semble s’être liquéfié et dissous. L’ordre électoral et la politique instituée ont repris leur droit et réimposé leurs codes. Cette restauration était prévisible. Mais cette situation renvoie aussi aux contradictions et aux apories du mouvement qu’un retour sur les derniers mois passés permet d’analyser.

lundi, septembre 9 2019

Bon anniversaire, Claude Nougaro !

9 09 2019

Claude_Nougaro.jpgClaude Nougaro aurait eu 90 ans le 9 septembre 2019. A cette occasion paraît une intégrale de tous ses albums studio, de 1959 à 2004. Soit 317 chansons, grands succès et pépites méconnues réunis.




(oui je sais, aucun rapport mais c'est un de mes chanteurs préférés)

mercredi, septembre 4 2019

La récidive : talon d’Achille en matière criminelle

4 09 2019

La récidive demeure une notion loin de faire l’unanimité. Au regard de la loi, c'est la condamnation de quiconque a déjà été condamné par le passé alors que pour bien des cliniciens, c'est un échec que personne n’a su prévenir. Son analyse suscite la controverse, conduisant les experts les plus aguerris à des avis souvent contradictoires. Lourdes de conséquences, des évaluations mènent témoins experts et cliniciens en établissement à des recommandations bâties sur ce qu’ils croient savoir après 1, 2, parfois 3 heures d’entrevue. Pronostic métronome aux répercussions désastreuses entre sous-estimation et surestimation du risque encouru. Plusieurs mesures, anciennes ou récentes, tentent de remédier à cette situation endémique. Mais les résultats demeurent mitigés. Aucun outil probabilistique ne peut prédire la période ni la gravité d’un passage à l’acte. Concernant les programmes, leurs taux de réussites sont invariablement présentés sous l’angle d’une simple soustraction entre délinquants ayant ou non participé à un plan de traitement et parmi ces deux groupes, ceux qui ont ou non récidivés dans les 2 à 3 ans suivant leur élargissement. Ce qui laisse croire que tous ceux qui se trouvaient en semi-liberté, en libération conditionnelle ou en libération d’office, ont pu la mener à terme sans commettre de nouvelles infractions. L’absence de toute nouvelle condamnation est, pour l’administration pénitentiaire et les statistiques juridiques, synonyme de réussite. Or la récidive n’est trop souvent qu’un comportement criminel en continu dévoilé par l’arrestation du contrevenant et non un épisode circonstanciel dans une trajectoire donnée.

mardi, septembre 3 2019

La loi Blanquer : une révolution conservatrice ?

3 09 2019

Adoptée début juillet, la loi Blanquer, « Pour une école de la confiance », a pour objet de créer un consensus éducatif susceptible de mobiliser les principaux acteurs de l’institution scolaire. Cet objectif est difficile à atteindre, tant l’école est un lieu privilégié de polémiques récurrentes. De surcroît, les organisations professionnelles représentatives des personnels de l’éducation n’ont pas été consultées lors de l’élaboration de la loi. Celle-ci n’a également pas fait l’objet ni de débats ni de vote au Conseil Supérieur de l’Éducation en octobre 2018. En affichant un objectif non poursuivi lors de son élaboration, le titre de cette loi occulte ses finalités effectives. Celles-ci sont difficiles à définir, tant la loi est composée de dispositions législatives éparses dont la logique d’ensemble échappe. L’analyse des articles de loi les plus significatifs permet de dégager des logiques d’action cohérentes susceptibles de défendre la thèse d’une révolution conservatrice.

lundi, septembre 2 2019

L'état d'urgence en permanence

2 09 2019

Couv_cultures_et_conflits.jpgLa proclamation de l’état d’urgence, dans les heures qui ont suivi les attentats du 13 novembre 2015, et ses prorogations successives jusqu’au 1er novembre 2017 constituent un terrain privilégié pour approfondir la réflexion sur le fonctionnement du pouvoir dans les démocraties libérales. Cet épisode n’est en effet pas aussi unique, aussi exceptionnel que certains voudraient le croire. Le recours à l’état d’urgence, sous une forme ou une autre, apparaît au contraire assez fréquent dans des pays, sous des régimes politiques et à des époques différentes. Pour autant, il ne se confond pas avec une théorie de l’État d’exception qui ferait presque automatiquement glisser les démocraties vers un régime autre, qu’on l’appelle autoritarisme, totalitarisme ou démocratie illibérale. Penser l’urgence comme une série de techniques de gouvernement, s’articulant avec les mécanismes de suspicion, d’anticipation, « d’administrativisation » de ce qui fut judicaire, permet ainsi de dresser l’inventaire de ses modalités pratiques, de ses rationalités juridiques, politiques et sociales et de reconstituer son histoire.

vendredi, août 30 2019

Pour la création d’un revenu minimum unique

30 08 2019

La proposition d’un revenu minimum unique garantit un niveau de vie mensuel de 860 euros pour une personne seule, de 1 810 euros pour un couple avec deux enfants. Il inclut d’éventuelles autres allocations perçues par ailleurs (famille ou logement notamment). Les personnes qui touchent déjà des allocations dont le total est supérieur à celui du RMU, ne verront pas baisser leurs allocations. Fixé au seuil de pauvreté à 50 % du niveau de vie médian, le RMU élimine la pauvreté à ce niveau.
Les principaux gagnants de cette proposition sont d’abord les 18-25 ans qui ne peuvent pas prétendre aujourd’hui au RSA, sauf conditions très particulières. Ensuite, les allocataires du RSA et de l’allocation spécifique de solidarité (chômeurs en fin de droits) qui ne perçoivent que 500 euros par mois hors autres allocations. Pour eux, nous évaluons le gain à 150 euros mensuels environ pour un célibataire.

jeudi, août 29 2019

L'homosexualité est acceptée par 85% des Français

29 08 2019

Pour 85 % des Français, l’homosexualité est « une manière comme une autre de vivre sa sexualité », 8 % estiment que c’est une maladie et 7 % une perversion que l’on doit combattre, selon un sondage Ifop mené en juin 2019. Au milieu des années 1970, les Français étaient beaucoup plus partagés : à l’époque, 42 % voyaient l’homosexualité comme une maladie et 22 % comme une perversion.
Les choses évoluent aussi très vite quant aux droits des couples homosexuels à élever des enfants. La part de personnes qui estiment que les couples homosexuels devraient avoir le droit d’adopter, en tant que couple (et non individuellement), des enfants a doublé depuis le milieu des années 1990, de 33 % à 65 % (enquêtes Ifop puis ministère des Solidarités). La proportion de la population favorable à la procréation médicalement assistée pour les couples de femmes homosexuelles était d’un quart en 1990, elle est aujourd’hui de 63 % selon l’Ifop.

mardi, août 27 2019

Disparition des abeilles : comment l’Europe a renoncé à enrayer leur déclin

27 08 2019

GERMANY-ANIMALS-WEATHER-BEEIl n’y aura pas de répit pour les abeilles. L’Union européenne a décidé de passer outre l’avis de ses propres experts, et de la communauté scientifique au sens large, dans la protection de ces insectes. Après six années d’atermoiements, l’un de ses comités techniques a adopté au cœur de l’été, le 17 juillet, un texte réglementaire parmi les plus lourds de ­conséquences pour l’avenir de la biodiversité sur le Vieux Continent.
L’association française Pollinis, qui participe au comité des parties prenantes mis en place sur le sujet par l’EFSA, dénonce l’intense lobbying des industriels de l’agrochimie.

Photo : lemonde.fr

mardi, août 20 2019

Jeffrey Epstein, itinéraire d’un prédateur sexuel

20 08 2019

Plus de 2 000 pages de scellés rendues publiques par la justice américaine révèlent comment le millionnaire avait mis en place un système de rabattage d’adolescentes qui tombaient sous son emprise.
La disparition de Jeffrey Epstein tombe à pic. Son procès, attendu en 2020, menaçait d’éclabousser les célébrités de New York et de la jet-set qu’il fréquentait. L’argent coulait à flots, et un petit détour sur l’origine de la fortune d’Epstein s’impose. Estimée à 500 millions de dollars, elle a été amassée essentiellement grâce au milliardaire Leslie Wexner. Ce self-made-man aujourd’hui âgé de 81 ans est l’artisan de la réussite planétaire de la marque de prêt-à-porter Abercrombie & Fitch et de Victoria’s Secret, enseigne de lingerie féminine rachetée au début des années 1980. Il fera le succès de Jeffrey Epstein, parti lui aussi de rien. Ce dernier naît en 1953 à Brooklyn, aîné d’une fratrie de deux, dans une modeste famille juive : sa mère est assistante scolaire, son père est employé des jardins municipaux.

vendredi, août 16 2019

Lutte contre la corruption dans la police au Québec : le ver est dans le fruit

16 08 2019

UPAC_police_Quebec.jpgLe 18 février 2011, le gouvernement du Québec mettait sur pied une unité d'enquête composée de 350 membres issus de sept organismes distincts afin de lutter contre la corruption, la collusion et le trafic d'influence dans l'exécution des contrats d'ordre public. Son nom : Unité permanente anticorruption, plus connue sous le sigle UPAC. Objectif premier : redonner foi aux contribuables dans leurs institutions dites démocratiques. Or, et cela ne s'invente pas, cette même unité s'est retrouvée mêlée à nombre de scandales dont la fabrication de preuves en utilisant la voie des médias. Des faits incriminant les autorités policières en poste jusqu'à des poursuites pénales… D'où le présent rapport dont la mission et non des moindres, sera d'assainir cette unité devenue à la fois une parodie vaudevillesque et un brouillard d'une rare toxicité (Philippe Bensimon).

Photo : lapresse.ca

- page 1 de 196