vendredi, juillet 1 2016

Violences policières pendant les manifestations sur la loi travail : un bilan

1 07 2016

Charge_police_manifestant_Paris_juin_2016.jpgFin avril, une Mission civile d’information a été décidée par un ensemble de journalistes, citoyens et députés afin d’évaluer les violences policières lors des manifestations contre la loi travail. Leur rapport, long de 80 pages, et publié mercredi sur le site de Reporterre, énumère de nombreux témoignages et entretiens réalisés à Rennes, Paris, Toulouse et Nantes. Divisé en plusieurs parties, il recense les différentes violences dont sont victimes les manifestants.
Première partie : les blessures, mutilations, violences et tirs dans le dos sont énumérés. Des dizaines de blessures par grenades de désencerclement, grenades lacrymogènes, balles de lanceurs de défense (LBD) et matraques sont évoquées. Viennent ensuite des tentatives d'explications, y compris des entretiens avec des policiers.

Photo : liberation.fr

mercredi, juin 29 2016

Rétention des étrangers : des pratiques « abusives » et « illégales »

29 06 2016

Centre_de_retention_du_Canet_a_Marseille.jpgEn 2015, près de 48 000 personnes ont séjourné dans les centres et locaux de rétention administrative. «Une privation de liberté banalisée alors que trop souvent l’enfermement est inutile, voire abusif et illégal», estime le rapport rédigé conjointement par cinq associations (Assfam, Forum réfugiés-Cosi, France terre d’asile, la Cimade, Ordre de Malte France). Seules 46% des personnes enfermées ont ensuite fait l’objet d’une mesure d’éloignement dont près de la moitié à destination d’un pays européen.
Globalement, ces cinq dernières années ont été marquées par la stabilité du nombre d’étrangers enfermés, sans que l’alternance politique n’entraîne de modifications majeures.

lundi, juin 27 2016

Et si tous ces programmes entourant la réinsertion des détenus ne servaient à rien ?

27 06 2016

Facts_And_Myths.jpgLe Canada fait figure de modèle en Occident pour ce qui a trait aux programmes de réinsertion et de lutte contre la récidive. Aux dépens d’analyses criminologiques et psychologiques approfondies, aujourd’hui toutes deux reléguées au dernier rang, ces programmes correctionnels sont présentés comme la clé du succès face à la récidive. Il s’agit pourtant avant tout d’une croyance, reposant sur une vision naïve de la plasticité humaine. A ce jour, aucune enquête externe menée en toute indépendance n’a encore été produite quant à leurs coûts et bénéfices réels. Pire : la littérature scientifique fournit tous les éléments pour conclure que ces programmes comportementalistes n’ont pas d’efficacité globale sur une population carcérale composée souvent de criminels endurcis qui ont appris à répondre ce que l’agent du programme veut entendre. Il serait beaucoup plus utile d’utiliser ces fonds publics et ces agents de l’administration pénitentiaire pour donner aux détenus la véritable scolarité et les véritables certifications professionnelles qui leur font si souvent défaut et qui leur seraient d’une aide bien plus sûre le jour où ils voudraient réellement se réinsérer.

Illustration : indianatransgendernetwork.com

dimanche, juin 26 2016

Parents et professionnels face à la radicalisation

26 06 2016

Adolescents_en_quete_de_sens.jpgLa question du sens est au cœur de l'adolescence et vient faire rupture avec l'enfance. Les adolescents ont un besoin impérieux de donner un sens à leur vie et recherchent, pour cela, des engagements forts : citoyens, religieux, artistiques…
Les adolescents vulnérables, parfois relégués du système scolaire ou sans espoir de réussite sociale, en rupture avec les valeurs familiales ou sans étayage parental, trouvent parfois ce sens dans des engagements radicaux. Comment travailler avec eux cette question de la citoyenneté et du sens, et prévenir les dérives potentielles ? Comment aider leurs parents et les professionnels qui les entourent ?
Les auteurs analysent les multiples raisons individuelles ou sociales qui peuvent inciter un jeune à se tourner vers le radicalisme. Ils repèrent les principales étapes de ce processus afin d’agir quand il est encore temps.

samedi, juin 25 2016

Accueillir les migrants

25 06 2016

Savoir_agir_36.jpgLe conflit syrien et les millions de réfugiés qui en sont une des résultats alimentent l'actualité. Le parcours sinueux des populations pour trouver un refuge, l'accueil différencié dans les pays, les tensions à ce sujet au sein de l'Union européenne, plus récemment la lutte contre le terrorisme après les attentats de Paris, interrogent, à travers la question des exilés, les pratiques à l'égard de la mobilité des personnes sur le continent.
La question du territoire, de ses frontières, des modalités d’accueil de part et d’autres de ces espaces limites ont été un élément central de la réflexion sur l’accueil des migrants, sans que la diversité des conceptions de l’accueil se résume à leur confinement ou non dans les camps et les zones de transit.

vendredi, juin 24 2016

Pesticides et huile de palme : double recul sur la loi biodiversité

24 06 2016

abeille.jpgAbeilles, orangs-outangs et moult autres animaux, dont Homo Sapiens : 0. Lobby des pesticides et de l’huile de palme : 1. En reportant une nouvelle fois, de facto, l’interdiction des pesticides néonicotinoïdes et en renonçant à taxer davantage l’huile de palme, le projet de loi biodiversité a subi deux gros reculs la nuit dernière à l’Assemblée nationale, où il était examiné en troisième lecture. Si le texte doit encore fait l’objet d’une navette avec le Sénat avant un ultime vote en juillet des députés qui ont le dernier mot, il ne devrait plus trop évoluer.

jeudi, juin 23 2016

Pour une histoire internationale du terrorisme

23 06 2016

Livre_Raflik.jpgFace à la sidération consécutive aux récents attentats terroristes, toute tentative de recul apparaît comme un impératif en réponse au déferlement des experts télévisuels assénant nombre de contre-vérités à longueur d’interventions calibrées pour le cycle perpétuel d’information en continu.
Dans son dernier ouvrage, Terrorisme et mondialisation, l’historienne Jenny Raflik, maître de conférences à l’Université de Cergy-Pontoise, entend ainsi « faire de la question du terrorisme un objet à part entière en histoire des relations internationales » (p. 7). Il s’agit ainsi de faire du terrorisme un objet d’étude légitime pour l’historien. Il ne l’est pas encore au sein de l’Université française où il est perçu comme un phénomène difficile à circonscrire strictement, et d’une actualité sans cesse renouvelée pouvant obérer son existence pluricentenaire. Il s’agit par ailleurs d’ancrer l’étude du terrorisme dans le champ qui serait le plus à même de restituer les caractéristiques fondamentales de son évolution depuis le XIXe siècle, l’histoire des relations internationales, afin de rendre compte des multiples internationalisations du phénomène depuis un siècle et demi.

mercredi, juin 22 2016

Quand les policiers craquent

22 06 2016

La_prise_de_medicaments_a_l_infirmerie.jpgIci, dans ce bout du monde de l’Indre-et-Loire perdu au milieu des champs de blé, on panse les plaies à l’âme des forces de l’ordre. Les patients sont pour la moitié policiers, gendarmes, pompiers ou agents pénitentiaires, pour l’autre, des hommes et des femmes de la région. Tous combattent burn-out, dépression ou alcoolisme. Parfois les trois. Chaque année, ils sont plus de trois cents à venir, pour un mois ou deux. Le temps de se reconstruire.
Créé par et pour des CRS en 1953, unique en France et reconnu d’utilité publique, cet établissement de soin spécialisé en addictions et burn-out est géré par l’Association nationale d’action sociale des personnels de la police nationale et du ministère de l’intérieur (ANAS) et financé par l’Assurance maladie.

mardi, juin 21 2016

La manifestation du 14 juin 2016 : un maintien de l’ordre très politique ?

21 06 2016

Photo_manif_du_14_juin_2016_hopital_Necker.jpgLe premier résultat au moins objectif de l’ensemble de la manœuvre est assez indiscutable : c’est ce dispositif policier, consistant à enfermer dans une nasse plusieurs dizaines de milliers de manifestants, qui produit au sein du cortège une coupure qui n’existait pas auparavant, qui instaure manu militari une distinction entre « casseurs » et « manifestants » que l’on ne pouvait pas percevoir avant la mise en action du dispositif – et à laquelle, dans le déroulement même de la manœuvre, les manifestants ont essayé de résister : les plus déterminés, en appelant les autres manifestants à combler les trous et à les rejoindre dès que le cortège se rompait ; et ceux-ci, en essayant effectivement de traverser le carrefour de la rue de Sèvres pour reformer la continuité du cortège chaque fois que c’était possible. Devant l’hôpital Necker, on assistait en quelque sorte en direct, et en actes, à la construction policière de la distinction entre casseurs et manifestants. En cela, ce n’était pas une opération de maintien de l’ordre public.

lundi, juin 20 2016

A Mantes-la-Jolie, des milliers de « musulmans ordinaires » défilent « contre la barbarie »

20 06 2016

Manifestation_mantes_la_jolie.jpgDepuis les attentats contre Charlie Hebdo ou le Bataclan, Mehdi Berka, 43 ans, recteur de la grande Mosquée de Mantes-la-Jolie, participe régulièrement à tous les hommages. A chaque fois, il a l’impression pourtant d’entendre le même reproche : « Pourquoi les musulmans restent-ils silencieux ? Pourquoi ne bougent-ils pas ? ». Avec les quatre responsables des mosquées de la région, ils ont décidé, cette fois, de marquer le coup : « Afficher la réalité de notre désarroi, prendre nos responsabilités et signifier un message clair à nos concitoyens : nous nous démarquons. » Des tracts ont été diffusés dans les alentours, après la prière du vendredi, ainsi que des SMS ou des messages sur les réseaux sociaux, sans faire appel aux institutions religieuses ou politiques traditionnelles. Pour beaucoup, c’est le premier défilé. (Mais) Aucune force de sécurité n’a été déployée dans les voies adjacentes pour sécuriser le défilé et empêcher la circulation.

Photo : lemonde.fr

dimanche, juin 19 2016

Un bilan officiel très mitigé de la réforme des rythmes scolaires

19 06 2016

Le-bilan-de-la-reforme-des-rythmes-scolaires.jpgC’était une promesse du gouvernement : très vite, il rendrait public le bilan des effets de la réforme des rythmes scolaires – celle qui a inauguré le quinquennat sous un jour polémique – sur les apprentissages. Car c’était bien l’objectif premier de cette réforme : améliorer la réussite de tous les élèves en se rapprochant des « standards internationaux » : journées allégées, semaines mieux rythmées, année moins tassée…
La gauche a-t-elle voulu aller trop vite ? Deux ans après la généralisation de la semaine de 4,5 jours d’école, le rapport des inspections générales sur son « efficacité pédagogique » le laisse penser. Il a été rendu public dans le sillage d'autres enquêtes sur la fatigue des enfants et sur l’organisation des activités périscolaires. Ensemble, ces travaux brossent un tableau très mitigé de la situation.

samedi, juin 18 2016

Les médecins de la CIA étaient complices des méthodes de torture

18 06 2016

Torture_CIA_Guantanamo.jpgLes documents qui viennent d'être déclassifiés sont accablants pour le personnel médical de la CIA. Il aurait mis au point des consignes claires pour torturer les suspects des attentats du 11 septembre 2001. Privation de sommeil, coups, simulation de noyade : les techniques recommandées par les médecins sont considérées comme de la torture par l’article 1 de la Convention des Nations Unies.
Le corps médical avait déjà été pointé du doigt en décembre 2014. Un rapport d'une commission sénatoriale américaine avait alors révélé que « deux psychologues contractants ont mis au point les techniques d’interrogatoire renforcées et joué un role central dans la mise en place, l’évaluation et le management du Programme de détention et d’interrogatoire. » Les éléments qui viennent d'être déclassifiés vont encore plus loin. Ils apportent la preuve du rôle crucial des médecins dans la torture des prisonniers.

vendredi, juin 17 2016

La vie des adolescents dans les bidonvilles et camps du Nord de la France

17 06 2016

Jungle_de_Calais_2014.jpgL’UNICEF France publie "Ni sains, ni saufs, une enquête sociologique sur les enfants non accompagnés sur le littoral du Nord et de la Manche". Les résultats de cette enquête sont sans appel et révèlent les nombreux dangers (viols, prostitution, travail forcé...) auxquels sont exposés en permanence les enfants non accompagnés qui vivent dans les bidonvilles et camps du Nord de la France.
Cette enquête inédite a été réalisée par les sociologues de l’association Trajectoires, spécialisée dans les diagnostics sociaux des populations vivant en bidonvilles en France. Elle a été conduite entre les mois de janvier et avril 2016 dans sept bidonvilles sur trois départements du littoral de la Manche (Calais, Grande-Synthe, Angres, Norrent Fontes, Steenvoorde, Tatinghem, Cherbourg).

Photo : liberation.fr

jeudi, juin 16 2016

Les données de l'Observatoire scientifique du crime et de la justice

16 06 2016

tableau_stat.pngEn 2015, dans le cadre du programme de recherche sur les Interactions entre science, innovation, société (ISIS) de l’Université Paris-Saclay, le CESDIP a créé un Observatoire scientifique du crime et de la Justice (OSCJ).
Un des buts de l’OSCJ est de mettre sur son site à la disposition des chercheurs, enseignants, étudiants, des responsables politiques, administratifs et associatifs, des journalistes et du public intéressé une information claire et lisible sur le crime et l’insécurité, principalement du point de vue des citoyens. Deux règles sont mises en œuvre : prendre comme point de départ des enquêtes en population générale et les confronter, à titre de comparaison, à des données institutionnelles ; procéder à cette confrontation sur le plus long terme possible afin de dégager des tendances et échapper ainsi aux apparences du court terme.
Les pages du site consacrées à l’observation dans la durée du crime et de l’insécurité viennent de faire objet d’une première actualisation d’ensemble mobilisant les données les plus récentes.

mercredi, juin 15 2016

Une minute de silence à la mémoire du couple de policiers assassinés

15 06 2016

bandeau_deuil.jpg
Qui étaient les deux policiers assassinés à Magnanville ?

- page 1 de 145