mardi, décembre 12 2017

La probité à petits pas. Les lois « pour la confiance dans la vie politique »

12 12 2017

Hemicycle.jpgLe nouveau Président de la République a tenu à faire des deux premières lois adoptées sous son mandat les symboles d’une nouvelle façon de gouverner et de la rupture avec des pratiques décriées. Cependant, les conditions dans lesquelles ces textes ont été préparés et discutés, ainsi que l’impasse faite sur un certain nombre de questions liées aux abus de fonction et à certains conflits d’intérêts, ôtent à ces textes le caractère décisif que le gouvernement prétendait leur attribuer. La méthode, comme le périmètre de ces lois, se situe dans la tradition française consistant à faire des choix de mesures incrémentales et de demi-mesures dans l’urgence, le dos au mur. Et donc à se condamner à des résultats insatisfaisants.

jeudi, décembre 7 2017

Le procès politique de la sociologie. Regard croisé France-Amérique

7 12 2017

C__est_celui_qui_dit_qui_y_est.jpgLes chercheurs en sciences sociales sont régulièrement accusés d’être biaisés en raison de leurs opinions politiques de gauche, ce qui expliquerait par ailleurs la défiance croissante des conservateurs dans la communauté scientifique que l’on observe notamment aux États-Unis. Pourtant, bien que les chercheurs états-uniens soient majoritairement liberal, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils soient biaisés. C’est une chose d’adopter des opinions de gauche, c’en est une autre de laisser ces opinions déformer les productions scientifiques au point qu’elles ne sont plus scientifiques du tout. Les données actuelles ne permettant pas de soutenir l’hypothèse d’un « liberal bias », ces accusations demeurent à l’état de mythe. De plus, les critiques du libéralisme ne rapportent aucune corrélation statistique entre l’activisme des chercheurs et la défiance des conservateurs dans la communauté scientifique, encore moins une relation de cause à effet.

Illustration : bedetheque.com

mercredi, décembre 6 2017

Le diplôme, clef de l'accès à l'emploi chez les jeunes

6 12 2017

En moyenne sur 2013-2015, 68 % des jeunes sortis de formation initiale depuis 1 à 4 ans sont en emploi, 17 % au chômage et les autres sont inactifs. L’insertion des jeunes sur le marché du travail est progressive et inégale selon le niveau de diplôme. Ainsi, 82 % des jeunes sortants diplômés du supérieur sont en emploi, contre seulement 31 % des non-diplômés. Ces derniers sont plus nombreux à être inactifs (37 %). Les jeunes femmes sont plus souvent inactives que les hommes, en particulier parmi les moins diplômés.

mardi, décembre 5 2017

Les vétérans des essais nucléaires

5 12 2017

Livre_yannick_barthe.jpgÀ divers moments entre 1960 et 1996, la France a procédé à des essais nucléaires dans des territoires marqués par leur position périphérique par rapport à la métropole : l’Algérie (avant, mais aussi après l’indépendance, grâce à une clause des accords d’Evian), puis la Polynésie. L’ouvrage de Yannick Barthe, issu de son mémoire d’habilitation à diriger des recherches, étudie le processus par lequel ceux qui en sont venus à s’identifier comme les « vétérans des essais nucléaires », c’est-à-dire les soldats présents sur les sites pendant les essais, ont tenté de se faire reconnaître comme des victimes, au titre des risques sanitaires encourus et des conséquences sanitaires effectives, et d’obtenir des indemnisations.

lundi, décembre 4 2017

Affaire Airbnb : le gouvernement a laissé faire depuis 2016

4 12 2017

La_carte_airbnb.jpgAirbnb propose aux loueurs de les payer sur une carte de crédit rechargeable, invisible de l’administration fiscale. Cette carte prépayée permet à son titulaire de l’utiliser dans la limite du montant crédité par Airbnb. Elle est émise par Payoneer depuis Gibraltar, où l’entreprise américaine a obtenu le statut d’Electronic money institution. En clair, elle est autorisée à délivrer des moyens de paiement dans toute l’Union européenne. Depuis 2014, la carte Airbnb/Payoneer est un bon plan qu’on se passe entre propriétaires. Le gouvernement rechigne à imposer de nouvelles règles aux plateformes de location touristique meublée.

Photo : franceinter.fr

dimanche, décembre 3 2017

Assemblée nationale : de l'IRFM à l'AMFM, progrès ou régression ?

3 12 2017

Je_n__ai_pas_change.JPGContrairement aux déclarations du président de l’Assemblée nationale, la nouvelle avance mensuelle sur les frais de mandat (AMFM), créée le 29 novembre 2017 par arrêté du bureau de l’Assemblée nationale, a un champ plus large et est encore moins transparente que l’indemnité représentative de frais de mandat (IRFM) à laquelle elle se substitue le 1er janvier 2018, sans contrôle effectif. En réalité, ce long arrêté (13 pages) du 29 novembre 2017 aggrave tous les travers de l’actuelle indemnité représentative des frais de mandat. Contrairement aux annonces et aux attentes, il dé-moralise la vie parlementaire.

samedi, décembre 2 2017

Des mesures de l’état d’urgence finalement déclarées contraires à la Constitution !

2 12 2017

FRANCE-FLEA MARKET-SECURITYC’était devenu l’outil de l’état d’urgence le plus communément employé. Il vient d’être déclaré contraire à la Constitution. Vendredi 1er décembre, le Conseil constitutionnel a censuré l’article de la loi relative à l’état d’urgence qui autorise, dans certains périmètres, les préfets à ordonner des contrôles d’identité, des fouilles de bagages et des visites de véhicules.
Cette décision intervient un mois après que la France est sortie du régime d’exception déclaré au soir des attentats du 13 novembre 2015. Le pouvoir de police administrative relatif aux contrôles d’identité et aux fouilles a été ajouté à la palette des pouvoirs de l’état d’urgence lors de sa quatrième prorogation, votée peu après l’attentat de Nice.

  • Lire [cet article du monde.fr

|http://www.lemonde.fr/police-justice/article/2017/12/01/les-controles-d-identite-et-les-fouilles-de-l-etat-d-urgence-declares-contraires-a-la-constitution_5223038_1653578.html]

vendredi, décembre 1 2017

Contours et positionnement d’une forme hybride de policing résidentiel

1 12 2017

GPIS_2.jpgLe Groupement parisien inter-bailleurs de surveillance (GPIS) patrouille la nuit dans les parties communes de 500 résidences d’habitat social dans l’objectif d’y maintenir la tranquillité. Financièrement soutenue par la ville de Paris, c’est une structure hybride qui associe douze organismes HLM et relève du cadre réglementaire des activités privées de sécurité. Vue d’ensemble sur un dispositif unique en son genre dans le contexte français, révélateur d’un mouvement de pluralisation du policing auquel Paris n’échappe pas.

Photo : iau-idf.fr

jeudi, novembre 30 2017

Les braquages sont de plus en plus rares

30 11 2017

Voiture_de_police_2.jpgSelon les chiffres fournis par l’Office central de lutte contre le crime organisé ainsi que ceux transmis par le service statistique ministériel de la sécurité intérieure, le nombre de vols commis au moyen d’une arme à feu, notamment contre le secteur marchand, aurait fortement diminué depuis 2009. Selon ces deux sources, cette diminution est à la fois généralisée et progressive. Elle touche tous les types de commerces (grandes surfaces, bureaux de tabac, pharmacies, bijouteries, stations-services, etc.) mais également les particuliers et les banques.

Photo : lejsl.com

dimanche, novembre 26 2017

Etrange controverse à propos d'une journée d'information syndicale de Sud Education

26 11 2017

Pour_ou_contre.jpgUn stage syndical, annoncé pour décembre 2017 en Seine-Saint-Denis, suscite une polémique depuis quelques jours dans le débat politico-médiatique. Il s'agit d'un stage d'information proposé par Sud-Education 93 intitulé "Au croisement des oppressions - Où en est-on de l’antiracisme à l’école ?". Le stage, déjà complet, prévoit entre autres un atelier intitulé "Atelier récit d’expérience : quelle vie professionnelle pour les enseignant-e-s racisé-e-s ?" et organisé "en non-mixité". Cet atelier a été vivement critiqué à droite et à l'extrême droite, et le ministre de l’Éducation nationale s’est indigné qu’il ait lieu.
Pour en débattre de façon réellement argumentée, outre que l'on conseille de lire la réponse du syndicat aux premières attaques dont il est l'objet, nous vous proposons de lire ICI la discussion contradictoire inédite opposant Alain Beitone et Françoise Lorcerie.

Illustration : twitter.com

samedi, novembre 25 2017

Faire sa peine à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs de Lavaur

25 11 2017

Livre_Laurent_Solini.jpgComment enferme-t-on la jeunesse délinquante aujourd’hui, en France ? Quels sont les ressorts de ce quotidien enfermé et vécu par des filles et des garçons, âgés de 13 à 18 ans ? Entre 2008 et 2010, Laurent Solini accède à l’Établissement pénitentiaire pour mineurs (EPM) de Lavaur, première des six structures de ce type à ouvrir ses portes. Il étudie alors les débuts de cette prison dite « d’un genre nouveau » qui pense réussir là où tous les dispositifs de prise en charge précédents ont échoué, qui pense parvenir à conjuguer enfermement, éducation et réinsertion. Positionné au cœur des groupes formés par les jeunes détenus durant près de deux ans et demi, le sociologue appréhende les trajectoires, les conduites, les postures et les relations intra-muros. Il montre que cette incarcération en train de se faire, loin d’apparaître éducative, constitue l’embase d’une mise en scène de la vie enfermée. Les façades du « bonhomme », du « bon détenu », du « trafiquant » et de la « victime » se mêlent au sein des échanges, devenant le cadre premier des interactions en détention.

vendredi, novembre 24 2017

L'ampleur des discriminations en France

24 11 2017

TEPP_logo.pngUne étude inédite publiée par SOS Racisme en partenariat avec le CNRS révèle l'ampleur des discriminations en France, en fonction de l'âge, du sexe ou de l'origine d'une personne. Mais cette étude n'a pas été menée sur le marché du travail. Le testing a été fait auprès d'assurances automobiles, de complémentaires santé, d'entreprises de crédits à la consommation, auprès d'hébergements touristiques ou encore des formations pour les adultes. Les chercheurs ont créé six profils différents.
Menés sur plus d’un an (janvier 2015 – février 2016) 2527 tests ont été ainsi réalisés sur la base de plusieurs offres, ce qui a nécessité l’envoi de 15 162 demandes.

jeudi, novembre 23 2017

Des dizaines de députés ont utilisé l'IRFM pour financer l'acquisition d'une permanence

23 11 2017

Ex_deputes_France_Info.jpgA l'issue des élections de juin, 432 députés ont fait leurs adieux à l'Assemblée nationale. Parmi eux, 250 avaient exercé au moins deux mandats au Palais-Bourbon. Franceinfo a enquêté sur le financement des permanences de ces 250 députés "historiques" et les a contactés individuellement, obtenant des retours pour 152 d'entre eux. Cette longue série d'entretiens, associée à un travail de recoupements auprès des services fiscaux, a permis d'identifier 71 propriétaires, soit près d'un élu sur deux. Ce chiffre aurait sans doute été encore plus élevé sans le silence troublant de certains ex-députés qui n'ont pas répondu – et sans les possibles mensonges ou omissions de certains autres.

Illustration : francetvinfo.fr

mercredi, novembre 22 2017

Des assistants de service social refusent d'être instrumentalisés par une préfecture

22 11 2017

Par communiqué du 26 octobre 2017 (http://www.anas.fr/attachment/920474/), l’ANAS informait avoir saisi le 24 octobre 2017 le Président du Conseil Départemental de l’Essonne pour contester l’utilisation du service social et plus particulièrement des assistants de service social de cette institution dans le but de réaliser les enquêtes préfectorales dans le cadre de procédures d’opposition à l’acquisition de la nationalité française à raison du mariage. L’ANAS en conteste la compatibilité légale et déontologique avec la profession d’assistant de service social.
L’équipe de Secretpro.fr a été sollicitée par les médias à ce sujet, avant et après la réponse du Président du Conseil Départemental. Nous reprenons ici les éléments de cette réponse et proposons en une série de remarques notre analyse.

mardi, novembre 21 2017

L’islam des convertis

21 11 2017

Grande_mosquee_de_Paris.jpgAu cours des deux dernières décennies, la figure trouble et inquiétante du « converti à l’islam » a connu un essor fulgurant : introduite sur nos écrans et nos tables de chevet sur fond de menace terroriste, elle est désormais un élément incontournable de la culture populaire contemporaine. Les adeptes de séries télévisées le savent. De Sleeper Cell (2005) à Homeland (2011) en passant par la quatrième saison de House of Cards (2016), plusieurs personnages de convertis, « radicalisés » et capables de commettre le pire au nom de leur nouvelle religion, viennent pimenter l’intrigue en convoquant les registres de la trahison, de la dissimulation, et de la manipulation.

Photo : rtl.fr

- page 1 de 170