mercredi, février 1 2017

Les fossoyeurs de la sécurité intérieure

1 02 2017

Claude_gueant.jpgIls voulaient être les redresseurs de tort de la société en œuvrant dans le domaine de la sécurité des Français. Leur réflexion simpliste n’avait d’égal que leur suffisance. Pour lutter contre l’augmentation de la délinquance générale, la solution était simple, il fallait interpeller davantage. Au fil des ans, évidemment, les faits qui sont toujours têtus ont démontré la limite de cette approche béate de la sécurité. Pourtant, pas question d’avouer ses erreurs à l’instar du délinquant récidiviste, si le résultat n’est pas à la hauteur des ambitions ce n’est pas en raison d’une mauvaise stratégie initiée par ces génies de la sécurité, c’est tout simplement la faute d’une magistrature laxiste.
Parmi ces grands penseurs de la sécurité un certain Monsieur GUÉANT s’est fait remarquer par sa rigueur et sa probité au service de l’État.

Lire la suite...

lundi, janvier 30 2017

Pour en finir avec la République des conjoints

30 01 2017

Le_regne_des_entourages.jpgCésar peut-il embaucher sa femme ? En France, qu’il soit chef de l’Etat, ministre ou parlementaire, il en a pleinement le droit pour autant qu’il ne s’agisse pas d’un emploi fictif. Mais en vérité, cette question concerne davantage la morale républicaine que le droit : pour demeurer insoupçonnable, le représentant politique n’a-t-il pas intérêt à établir une frontière infrangible entre sa vie publique et sa vie privée ?
Beaucoup ne l’ont pas encore compris : la République n’appartient pas à la famille de César, pas plus qu’à César lui-même. L’on peut concevoir que l’homme politique préfère s’entourer de sa famille car la chose publique est un sacerdoce – mais après tout, nous n’employons pas tous notre conjoint, et le meilleur moyen de le voir davantage ne consisterait-t-il pas pour César à moins cumuler les mandats ?

samedi, janvier 28 2017

L'islamopsychose française a assez duré

28 01 2017

islamopsychose.jpegManuel Valls a choisi le communautarisme musulman pour enjeu central de sa confrontation avec Benoît Hamon. Parmi tous les thèmes possibles du second tour d’une primaire présidentielle, il a jugé que c’était celui-là, et aucun autre, qui méritait qu’il lui consacre le plus d’efforts de campagne. Cette stratégie est symptomatique d’un problème profond, grave, dans le rapport que notre société entretient avec l’islam français.

vendredi, janvier 27 2017

Et si on essayait vraiment la mixité sociale ?

27 01 2017

Demolition_anru.jpgLa mixité n’a pas bonne presse, le modèle d’intégration à la française non plus… au motif que les cités sont à cran, au prix de quelques amalgames rapides sur les banlieues et le terrorisme et en s’appuyant sur l’aggravation de la situation depuis quelques années, on en vient à tirer hâtivement la conclusion que l’un des volets de la politique urbaine des dernières années, la mixité, ne marche pas. C’est une faute logique et politique.
C’est une faute logique parce que c’est construire très vite un lien de causalité entre un constat subjectif – « ça va plus mal aujourd’hui » – et un objectif politique tenant plus du totem que du décret en Conseil d’État – « la mixité ». Ce raccourci rapide s’explique par la tendance toujours présente à considérer que le plan masse et le pourcentage de logements sociaux résument une politique urbaine. C’est un double leurre.

Photo : anru.fr

jeudi, janvier 26 2017

Affaire Fillon, soupçon d'emploi fictif : ce que dit la loi

26 01 2017

Francois_et_Penelope_Fillon.jpgFrançois Fillon est sur la défensive. Interrogé, mercredi 25 janvier, sur les informations du Canard enchaîné, révélées la veille, à propos de son épouse Penelope Fillon, le candidat à la présidentielle a dénoncé « les boules puantes » lancées contre lui et s’est dit « scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article ». En revanche, le député de Paris, en déplacement à Bordeaux mercredi, n’a pas évoqué sur le fond les accusations du Canard. Il devra peut-être en répondre devant la justice. Mercredi 25 janvier, le parquet national financier a en effet ouvert une enquête préliminaire des chefs de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits.

Photo : leparisien.fr

mercredi, janvier 25 2017

Un rapport sur l'insertion professionnelle des jeunes

25 01 2017

Emploi_versus_chomage.jpgC’est un fait, la situation des jeunes sur le marché du travail s’est dégradée. Multiplié par 3,5 en 40 ans, le taux de chômage des jeunes atteint aujourd'hui 24 %. Un trait commun à toute l’Europe mais particulièrement marqué en France où le taux d’activité des jeunes est inférieur de 4,5 points à la moyenne européenne. Attention à ne pas faire d’amalgame (statistique) pour autant ! Si leur taux d’activité est faible c’est d’abord parce que 50 % des 18-24 ans sont encore en étude. Le « vrai » point noir pour la France, ce sont les 13,8 % des 20-24 ans au chômage – un sur-chômage qui persiste encore dix ans après leur entrée sur le marché du travail – et les 15 % des 15-29 qui ne sont ni en emploi, ni en études, ni en formation (les NEETs). Cette précision souligne l’importance qu’il y a à parler des jeunesses au pluriel.

mardi, janvier 24 2017

Condamnation confirmée pour le ministre de l'Intérieur qui tapait dans la caisse

24 01 2017

l__ancien_ministre_de_l__interieur_claude_gueant.jpgLes juges d’appel considèrent que Claude Guéant, « haut fonctionnaire ayant une parfaite connaissance du fonctionnement de l’administration », a « délibérément rétabli des primes de cabinet en liquidités, qui avaient été abolies par le précédent gouvernement pour moraliser la vie publique ». Contrairement au tribunal, qui avait justifié le sursis en raison, notamment, de l’ancienneté des faits, la cour estime que « l’extrême gravité de ces faits, consommés pour l’enrichissement personnel de Claude Guéant et celui de ses proches collaborateurs, rend nécessaire, nonobstant l’ancienneté des faits, le prononcé d’une peine d’emprisonnement partiellement ferme ».
L'an dernier, un autre ancien proche de N. Sarkozy, le préfet Alain Gardere était mis en examen pour corruption passive et détournement de fonds publics.

dimanche, janvier 22 2017

L’unité hospitalière pour détenus de Marseille : un « quartier disciplinaire de luxe »

22 01 2017

uhsi-marseille-aphm.jpgL’unité hospitalière sécurisée interrégionale de Marseille fait partie des huit UHSI réparties sur le territoire national dont l’objectif est d’accueillir les hospitalisations somatiques de plus de 48 heures de personnes détenues. Si la création des UHSI a permis une amélioration de la qualité des soins apportés en milieu pénitentiaire, les conditions d’hospitalisation restent décriées.
Située au coeur de l’hôpital Nord de la ville, l’unité hospitalière sécurisée interrégionale (UHSI) de Marseille accueille depuis dix ans des personnes détenues principalement issues de la région pénitentiaire PACACorse. Elle compte actuellement 27 lits de médecine-chirurgie obstétrique (MCO) et six lits de soins de suite et de réadaptation (SSR) répartis au sein de deux unités.

samedi, janvier 21 2017

Le fichier TES sévèrement critiqué par un audit

21 01 2017

Surveillance_numerique.jpgLes deux services de l'Etat chargés de plancher sur le fichier des titres électroniques sécurisés, qui doit regrouper les données de 60 millions de Français, ont rendu leur rapport. Et le constat est plutôt sévère.
«La sécurité globale du système TES est perfectible.» Les termes sont feutrés, mais le constat n’est pas flatteur. Or il émane de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) et de la Direction interministérielle du numérique et de la sécurité du système d’information de l’Etat (Dinsic), chargées conjointement il y a deux mois par Bernard Cazeneuve, alors ministre de l’Intérieur, de plancher sur le fameux «mégafichier» qui a provoqué début novembre une levée de boucliers.

Photo : lesechos.fr

vendredi, janvier 20 2017

Bilan statistique du ministère de l'intérieur pour 2016

20 01 2017

Logo_interstat.pngL’analyse des crimes et des délits enregistrés par la police et la gendarmerie en 2016 permet de dresser un premier bilan de l’évolution de l’insécurité en France, par rapport à l’année 2015 et aux années antérieures.
A cours de l’année 2016, les vols violents sans armes évoluent sans tendance réellement marquée autour de 23 000 vols par trimestre, à un niveau au-dessous de la moyenne de 2015. Le nombre de vols sans violence augmente (+2 %), après une légère baisse observée en 2015 (-1 %). Au nombre de 704 200 en 2016, les vols sans violence contre des personnes dépassent le précédent point haut observé en 2014 (environ 700 000). Sur 4 ans, de 2012 à 2016, ils sont en hausse de 11 %. Le nombre de cambriolages de logement augmente de 4 % alors qu’il avait légèrement diminué en 2015 (-1 %). Le niveau des cambriolages en 2016 (243 500) reste inférieur au point haut atteint en 2013 (250 400).

jeudi, janvier 19 2017

Femmes violentes et bad girls

19 01 2017

mauvaises_filles.jpgPourquoi, contrairement à celles de leurs homologues masculins, les déviances de la population féminine ont-elles longtemps été tues ou ignorées par les experts ou les chercheurs – ainsi que par les agents du contrôle social qui avaient à les traiter ? D’abord parce que la part des femmes et des jeunes filles dans la délinquance enregistrée demeure, aujourd’hui comme hier, nettement moins importante que celle des hommes. Sur les dix dernières années en France, plus de 80% des personnes mises en cause par la police ou la gendarmerie sont des hommes contre moins de 20% pour les femmes. La population féminine représente 5 à 10% des individus sous main de justice – proportion qui n’a guère varié depuis le Moyen-âge – et à peine 3 à 4% de la population carcérale aujourd’hui. En bref, s’il y a des femmes délinquantes et criminelles, elles ont été et sont toujours moins nombreuses que les hommes.

Lire la suite...

mercredi, janvier 18 2017

Amnesty International recense les remises en cause des libertés fondamentales en Europe

18 01 2017

Logo_amnesty_international.pngLa vague terroriste islamiste qui a frappé plusieurs pays d’Europe depuis deux ans est parvenue à fragiliser le socle de valeurs qui faisait la force et l’unité du Vieux Continent. Tel est le constat alarmant dressé mardi 17 janvier par Amnesty International à l’issue d’une enquête menée sur deux années d’évolution législative dans quatorze pays de l’Union européenne (UE).
« On est en train de démanteler pierre par pierre tout l’édifice de protection des droits de l’homme qui a été bâti depuis la seconde guerre mondiale », a dit John Dalhuisen, le directeur Europe et Asie centrale de l’association de défense des droits humains, lors d’une conférence de presse, à Paris.

mardi, janvier 17 2017

Panorama des polices municipales en France

17 01 2017

police-municipale-ecusson.jpgDes effectifs en croissance, des agents de plus en plus équipés et armés, une vidéo-protection en plein boom. Dans un contexte post-attentat, marqué par de nombreuses évolutions sécuritaires, l’association « Villes de France » a diffusé le 16 janvier 2017 les résultats d’une vaste enquête sur les polices municipales des villes moyennes. S'interrogeant sur l'extension des missions des agents, la présidente Caroline Cayeux appelle les pouvoirs publics à clarifier la doctrine d’emploi des polices municipales qui doit rester, selon elle, une police de proximité et un relais d’information du maire.

lundi, janvier 16 2017

Assassinats ciblés : que fait la France ?

16 01 2017

rafale.jpgLa France – en l’occurrence son exécutif secondé par certains de ses militaires et de ses agents du renseignement – a établi une liste de noms de personnes, des Français notamment, dont les jours sont comptés. Ces personnes devraient être tuées au nom du danger sécuritaire qu’elles représentent pour la vie d’autres Français. Elles se trouvent au Proche-Orient, notamment en Syrie. Si cette question est embarrassante, c’est parce que nous sortons du simple cas d’une guerre où, dans un combat, un soldat peut en tuer un autre sans que cela ne constitue un crime. C’est une question à la fois politique et juridique. Peut-on surveiller, identifier, viser et finalement tuer des personnes – françaises ou non – à l’étranger en étant aux marges du droit sinon en le violant ?

dimanche, janvier 15 2017

Les aventures offshore du nouveau patron du rugby français

15 01 2017

Bernard_Laporte_sur_Mediapart.jpgLes montages offshore ne sont pas que l’apanage du monde du football. Avec un savoir-faire qui n’a rien à envier à celui des stars du ballon rond impliquées dans les Football Leaks, l’ancien secrétaire d’État de François Fillon et tout nouveau patron du rugby français, Bernard Laporte, a été au cœur de montages commerciaux sophistiqués passant par les plus grands paradis fiscaux de la planète. Il a longtemps dirigé avec deux associés la société française Be Rug Be, spécialisée dans la vente de ballons et vêtements de sport. Or, quand cette entreprise a cherché à se développer en 2003, Bernard Laporte n’a rien trouvé de mieux que de s’associer au Luxembourg avec un mystérieux investisseur dont les fonds provenaient du Panama, des îles Vierges britanniques et du micro-État de Belize. Que des paradis fiscaux…

- page 2 de 156 -