samedi, février 2 2019

Maintien de l’ordre : la France à l’écart des initiatives européennes de « désescalade »

2 02 2019

FRANCE-POLITICS-SOCIAL-DEMOEntre 2010 et 2013, neuf pays européens ont participé au programme européen de recherches Godiac pour trouver de nouveaux moyens d’apaiser les relations entre citoyens et forces de l’ordre lors des manifestations politiques. L’absence d’une force de police fut remarquée : celle de la France, qui revendique, pourtant, une longue tradition du maintien de l’ordre public.
En réalité, armées plus lourdement que dans de nombreux pays européens, les unités antiémeutes françaises se sont peu à peu éloignées de leurs principes traditionnels – la mise à distance des manifestants et la tenue d’une position statique – pour des groupes plus restreints et mobiles, à même de procéder à l’interpellation des individus considérés comme radicaux au sein des cortèges.

Photo : lemonde.fr

vendredi, février 1 2019

Comment ArcelorMittal intoxique ses salariés

1 02 2019

cokerie-usine-arcelormittal-fos-sur-mer.jpgEn octobre 2018, l’inspecteur du travail se rend sur le site d’ArcelorMittal à Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) pour contrôler l’état de la cokerie, lieu de conversion du charbon.
L’inspecteur alerte sur la présence de benzo(a)pyrène, un agent cancérigène, à des taux dramatiques pour la santé des salariés. La concentration de benzo(a)pyrène est égale à 340 % à 3 200 % de la valeur limite, c’est-à-dire est 3 à 32 fois supérieure au seuil d’exposition professionnelle, selon des mesures effectuées par des organismes accrédités (LECES et l’APAVE). Circonstance aggravante relevée par l’inspection du travail : ArcelorMittal ne donne aucune consigne à ses salariés concernant le port de protection respiratoire à l’intérieur de ces cabines. Résultat : ils respirent à pleins poumons cet agent cancérigène.

Photo : mediapart.fr

jeudi, janvier 31 2019

Plongée au cœur du Facebook des « gilets jaunes »

31 01 2019

Gilets Jaunes Appel de Commercy 2019C’est une France qui ne manifeste pas spécialement de pensée raciste, homophobe ou antisémite, et se réclame plus volontiers de Coluche que de n’importe quel parti politique. C’est une France qui nourrit un sentiment de défiance, voire de ressentiment profond pour les « élites » de tous bords. C’est une France qui se sent vulnérable et injustement traitée, que ce soit par les forces de l’ordre, Emmanuel Macron ou les chaînes d’information. Et qui verse facilement dans un sentiment de persécution et dans une certaine forme de complotisme.

Photo : lemonde.fr

mardi, janvier 29 2019

A Londres, premier procès d’un banquier aux commandes pendant la crise de 2008

29 01 2019

Banque_Barclays.jpgDepuis mercredi 23 janvier, le procès de l’ancien directeur général de Barclays, en poste entre 2004 et 2011, a débuté. Un procès hors norme, qui devrait durer entre quatre et six mois, qui va aussi être celui de la crise de 2008. M. Varley est – de loin – le plus important banquier britannique à comparaître pour son action pendant la grande crise financière. Jusqu’à présent, outre-Manche, les principaux procès n’ont concerné que les scandales du Libor, de l’Euribor et les tricheries de quelques tradeurs isolés. Aucun haut responsable n’a encore répondu de son action.

Photo : latribune.fr

lundi, janvier 28 2019

Une deuxième étude sur les Gilets Jaunes complète la connaissance sociologique

28 01 2019

Peu de données chiffrées sont aujourd’hui disponibles pour apprécier objectivement la diversité du mouvement des « gilets jaunes ». Les premières enquêtes sur le terrain ont dessiné un portrait type, mettant notamment en lumière la forte présence des femmes, des revenus modestes et des primo-manifestants. Fin novembre 2018, un questionnaire diffusé sur les réseaux sociaux précisait leur profil politique, soulignant le poids des personnes qui refusent de se situer politiquement.
Une enquête quantitative lancée le 22 décembre 2018 cible près de 300 groupes Facebook de tous les départements. Elle offre quatre atouts par rapport aux enquêtes existantes. D’abord, la taille importante de notre échantillon permet d’approfondir la compréhension des ressorts sociologiques du mouvement. Ensuite, pour dépasser l’approche par le revenu ou la profession, nous avons mesuré le degré de précarité des répondants à travers le score « Epices », un indicateur utilisé par les organismes de santé publique.

dimanche, janvier 27 2019

Les gilets jaunes, aiguillons de l’innovation démocratique

27 01 2019

Gilets_jaunes_Le_pouvoir_aux_peuples.jpgLa fatigue démocratique permet d’expliquer le retrait des citoyens de la chose publique, la faible participation aux élections, l’absence d’implication aux réunions de concertation. Les raisons de cette fatigue sont nombreuses. Mais on y trouve en priorité le sentiment de ne pas être entendu par les représentants élus.
Au niveau local le recours à la démocratie participative – véritable dialogue de sourds entre élus et citoyens – donne l’impression de consultations servant à légitimer des décisions sans prise en compte de l’avis des personnes pourtant conviées à participer. Le mécanisme démocratique tourne alors à vide.

Photo : theconversation.com

vendredi, janvier 25 2019

Violences sexuelles entre mineurs : âge et consentement au cœur du débat judiciaire

25 01 2019

Les violences sexuelles commises par des mineurs sur d’autres mineurs occupent une place de plus en plus importante dans la sphère judiciaire. Or, il existe aujourd’hui un enjeu important sur son traitement pénal pour savoir s’il s’agit d’une infraction et distinguer le simple jeu sexuel de l’abus entre mineurs. En effet, le droit pénal ne permet pas de sanctionner un acte sexuel commis sans violence, contrainte, menace ou surprise, lorsqu’il est commis par un mineur. Le législateur ne retient pas les écarts d’âge entre mineurs pour fonder une contrainte dans les infractions sexuelles commises par des mineurs sur d’autres mineurs.

jeudi, janvier 24 2019

La science est-elle en crise ?

24 01 2019

Livre_Mathias_Girel.jpgConflits d’intérêts, marchands de doute, influence des fondations privées… de nombreux phénomènes sont susceptibles de brouiller le discours scientifique. Les théories du complot et fausses nouvelles, phénomène réinventé ces dernières années sous le nom de fake news, se propagent aujourd’hui grâce aux réseaux sociaux. Sommes-nous actuellement en pleine crise de la connaissance ? Comment ce philantrocapitalisme, financé par le privé, perturbe-t-il le paysage de la recherche aujourd’hui ? Ces phénomènes qui brouillent le discours scientifique (surenchère médiatique, conflits d’intérêts dans l’expertise et philanthrocapitalisme) n’ont-ils pas toujours existé ? Comment améliorer ces critères de scientificité qui permettent de distinguer science et pseudoscience ?

mercredi, janvier 23 2019

Les bonnes affaires du "criminologue" Alain Bauer continuent

23 01 2019

Il conseille des présidents français et dispose d'importants réseaux en politique et dans la police, mais pas seulement : Alain Bauer, à part ses habits de franc-maçon assumé (il a été grand maître du Grand Orient de France), se dit aussi consultant pour des dizaines de grosses sociétés, principalement appartenant au CAC 40. Appelé en 2011 à la rescousse par Carlos Ghosn, alors tout-puissant patron du numéro un mondial de l'automobile, après l'affaire dite des "faux espions" (une manipulation basée sur des infos bidon visant trois hauts cadres du constructeur), Alain Bauer avait accepté la mission de revoir de fond en comble la direction de la sécurité et de la protection du patrimoine de l'entreprise.
Pour ses conseils à Renault, Alain Bauer était donc payé par l'alliance Renault-Nissan, via une société logée à Amsterdam.

lundi, janvier 21 2019

Données sur les quartiers de la politique de la ville

21 01 2019

Dans le cadre de la refonte de la politique de la ville, une nouvelle géographie prioritaire a été mise en place. Les nouveaux quartiers sont officiels depuis le 1ᵉʳ janvier 2015. Les modalités de réforme de la géographie prioritaire de la politique de la ville sont définies, pour la métropole, dans le décret n°2014-767 du 3 juillet 2014 relatif à la liste nationale des quartiers de la politique de la ville et à ses modalités particulières de détermination dans les départements métropolitains. Pour les départements d'outre-mer, Saint-Martin et la Polynésie française, elles sont détaillées dans le décret n° 2014-1575 du 22 décembre 2014. Ces périmètres viennent se substituer aux zones urbaines sensibles (Zus) et aux quartiers en contrat urbain de cohésion sociale (Cucs) à compter du 1ᵉʳ janvier 2016.

samedi, janvier 19 2019

L’armement des polices municipales en voie de généralisation

19 01 2019

Arme_de_policier.jpgEn février 2018, parallèlement au lancement de la police de sécurité du quotidien, une mission parlementaire a été nommée pour réfléchir à la conception d’un « continuum de sécurité » dans l’objectif d’améliorer la coordination entre les forces de l’ordre, les polices municipales et les agents de sécurité privée. Début septembre, les deux députés de la majorité désignés pour conduire cette mission ont remis leur rapport au Premier ministre Fauvergue, Thourot, 2018. Parmi les 78 mesures proposées, l’une a concentré toute l’attention médiatique : l’armement obligatoire des policiers municipaux sauf décision motivée du maire. Si elle devait être retenue, cette mesure procéderait d’une inversion du principe actuellement en vigueur, celui du non-armement sauf sur demande justifiée du maire.

Photo : lemonde.fr

vendredi, janvier 18 2019

La cybercriminalité en 2018

18 01 2019

Du vol massif de données chez Marriott au typosquatting d'Air France en passant par des cyberattaques de plus en plus sophistiquées dans les secteurs bancaires et industriels, l'année écoulée a été riche en menaces cyber. Retour sur les temps forts du dernier panorama cybecriminalité du Clusif.

jeudi, janvier 17 2019

Le lourd bilan des lanceurs de balles de défense de la police

17 01 2019

FRANCE-POLITICS-SOCIAL-DEMOCombien sont-ils comme David, depuis le début du mouvement, fin novembre 2018, à avoir reçu des tirs de LBD – une arme dite « de force intermédiaire » qui a progressivement remplacé le Flash-Ball ?
Chloé Bertolus, professeure au service de chirurgie maxillo-faciale de l’hôpital de la Pitié-Salpêtrière, évoquait, au début du mois de janvier, « une petite dizaine de personnes venues pour des blessures au visage et se disant victimes de tirs de LBD » depuis la fin novembre. Mais il s’agit seulement des cas les plus graves, dans la capitale et ses alentours. Ils sont en réalité bien plus nombreux au niveau national, à avoir essuyé des tirs, au visage ou ailleurs – journalistes compris.

Photo : lemonde.fr

mercredi, janvier 16 2019

Un« Grand débat national » bien contrôlé par le gouvernement ?

16 01 2019

Gilets_Jaunes_a_Perpignan_12_janvier_2019.jpgLe "grand débat national", qui pourrait être suivi d’un référendum sur des questions multiples, pose question. Il semble difficile de rejouer, en dehors des cadres institutionnels établis, le débat qui a eu lieu au printemps 2017… quand on sait à l’avance qu’il ne sera pas possible de revenir sur certains points du programme que le suffrage universel a validés.
Le risque est grand, dès lors, de provoquer davantage de frustration que de satisfaction, tant chez les citoyens que chez leurs représentants qui se trouvent ainsi désavoués dans leur fonction de médiation. Tout cela fait peser une forte incertitude sur l’issue possible du référendum qui suivra, et dans lequel il sera difficile de ne pas voir un plébiscite pour ou contre Emmanuel Macron.

Photo : theconversation.com

mardi, janvier 15 2019

Pour en finir avec les pesticides, il faut aussi des agriculteurs dans les champs

15 01 2019

Lancé en 2008 à la suite du Grenelle de l’environnement, le plan gouvernemental « Ecophyto » proposait de réduire drastiquement l’usage des produits phytosanitaires dans l’agriculture française. Son objectif initial – réduire de moitié en 10 ans l’utilisation de ces produits –, a été repoussé à 2025 avec la nouvelle mouture du plan (Ecophyto II de 2015). Il est encore très loin d’être atteint.
Un élément n’est cependant jamais évoqué : depuis trois décennies, les exploitations agricoles s’agrandissent et en conséquence cherchent à simplifier les pratiques, ce à quoi les pesticides contribuent. La mise en œuvre de pratiques permettant la réduction de l’usage des pesticides (travail du sol, rotation des cultures, infrastructures écologiques…) est alors rendue difficile : elle nécessite plus de travail et complexifie les pratiques.

- page 2 de 188 -