dimanche, novembre 19 2017

Le désastre sanitaire de Fos

19 11 2017

Fos_sur_mer_industries.jpgFos-sur-Mer, Port-Saint-Louis-du-Rhône ou encore de Port-de-Bouc dans le Golfe de Fos. Ce secteur extrêmement industrialisé fait partie du grand port maritime de Marseille. Le taux de cancer y est deux fois plus élevé qu'ailleurs en France et les cas de diabète et d'asthme se multiplient. Pourquoi les habitants de cette zone en particulier déclarent-ils autant de maladies ? Dans l'air que ces gens respirent, on trouve beaucoup de fumées, parce qu’il y a beaucoup d'industrie lourde : raffineries, dépôts pétroliers, métallurgie, sidérurgie, et les rejets qui vont avec : métaux lourds, dioxyde d'azote, particules ferreuses, etc.

samedi, novembre 18 2017

Cinquante ans de contraception légale en France : diffusion, médicalisation, féminisation

18 11 2017

En légalisant l’accès aux méthodes anticonceptionnelles, la loi Neuwirth a rendu possible la diffusion de la pilule et du stérilet, et a conduit à la médicalisation de la contraception. La pilule est depuis devenue la méthode la plus utilisée en France, alors qu’elle n’est qu’en troisième position à l’échelle mondiale, derrière la stérilisation (féminine et masculine), méthode la plus courante, et le stérilet. Depuis 2012 et la controverse sur les pilules dites de nouvelles générations, son utilisation a diminué en France au profit d’autres méthodes, même si la pilule reste la plus courante. La «crise des pilules» a permis de questionner le modèle contraceptif français qui pourrait évoluer vers une contraception mieux partagée entre femmes et hommes.

vendredi, novembre 17 2017

Des clés pour comprendre le parcours des djihadistes

17 11 2017

Couverture_livre_van_campenhoudt.jpgLe terrorisme djihadiste en Europe occidentale est principalement le fait de jeunes européens. Comment certains d’entre eux en arrivent-ils à commettre des attentats-suicides et à se retourner contre la société dans laquelle ils ont grandi ? Comment en sont-ils arrivés là ? Pour répondre à ces questions, Luc Van Campenhoudt, sociologue belge qui a travaillé sur la déviance et la transgression, sur l’insécurité, ainsi que sur le pouvoir dans les réseaux, décrypte dans un style clair et à l’aide de nombreux exemples comment s’opèrent la mobilisation et la radicalisation de ces jeunes. C’est en réalité l’enchaînement de processus relativement banals qui les conduit à commettre ces actes terrifiants.

jeudi, novembre 16 2017

Un livre qui tombe à pic dans le contexte d'islamophobie actuelle

16 11 2017

Islamopsychose_Guenole.jpegEntre haine et paranoïa, la société française se fait de sa minorité musulmane et de l’islam français une représentation collective délirante, c’est-à-dire déconnectée de la réalité. C’est ce que Thomas Guénolé appelle l’islamopsychose. Il s’attelle, dans ce livre, à pointer les erreurs et à déconstruire les préjugés assénés sur ces sujets par Manuel Valls, Éric Zemmour et bien d’autres.
La France a toujours oscillé envers ses minorités entre l’acceptation, la diabolisation et la persécution. À l’égard de sa minorité musulmane, le pays a aujourd’hui atteint un dangereux point de bascule entre diabolisation et persécution.
Terrorisme jihadiste, peur du déclin, héritage médiéval, guerre d’Algérie, conflit israélo-palestinien, identitarisme : Thomas Guénolé examine sans tabou les causes profondes de l’islamopsychose et propose des pistes concrètes de réconciliation républicaine.

mercredi, novembre 15 2017

Le cri d’alarme de 15 000 scientifiques sur l’état de la planète

15 11 2017

Glaciers.jpgIl y a vingt-cinq ans, en 1992, l’Union of Concerned Scientists et plus de 1 700 scientifiques indépendants, dont la majorité des lauréats de prix Nobel de sciences alors en vie, signaient le « World Scientists’Warning to Humanity ». Ces scientifiques exhortaient l’humanité à freiner la destruction de l’environnement et avertissaient : « Si nous voulons éviter de grandes misères humaines, il est indispensable d’opérer un changement profond dans notre gestion de la Terre et de la vie qu’elle recèle. » En ce vingt-cinquième anniversaire de leur appel, il est temps de se remémorer leur mise en garde et d’évaluer les réponses que l’humanité lui a apportées en examinant les données de séries chronologiques disponibles.

Photo : lemonde.fr

mardi, novembre 14 2017

Rhumes, maux de gorge, mal au ventre... les médicaments à proscrire

14 11 2017

Medicaments_sans_ordonnance.jpgLes températures fraîches apportent leur lot de microbes. Peu de monde échappe aux rhumes, troubles intestinaux, maux de gorge... Pour se soigner, les Français ont recours à l'achat de médicaments en libre-service. Le magazine 60 Millions de consommateurs tire la sonnette d'alarme dans une étude publiée mardi 14 novembre. Près d'un médicament sur deux est à proscrire de sa boîte à pharmacie, car la balance entre les bénéfices et les risques est mauvaise.

Photo : francetvinfo.fr

lundi, novembre 13 2017

Le retour des bidonvilles

13 11 2017

Bidonville.jpg« Aurons-nous toujours des bidonvilles ? » En janvier 1971, un article du Monde posait la question de la capacité du gouvernement à faire disparaître les bidonvilles sans que ces derniers « repoussent d’eux-mêmes ». La destruction des bidonvilles entraîne en effet, de façon récurrente, l’illusion que le problème a été réglé par la puissance publique. Pourtant, les facteurs structurels à l’origine de la pauvreté ne peuvent pas disparaître aussi rapidement qu’un bulldozer met en pièces une baraque, et les personnes qui ont habité dans les bidonvilles ne s’effacent pas non plus.

Photo : laviedesidees.fr

dimanche, novembre 12 2017

Les impacts du glyphosate sur la santé et l’environnement

12 11 2017

Traitement_d__un_champ.jpgOn connaît le glyphosate depuis le début des années 1970 lorsqu’il fut introduit par Monsanto avec la commercialisation du Roundup. Depuis, d’autres glyphosates sont apparus, portant différents noms et répondant à diverses formules chimiques en fonction des adjuvants utilisés pour les élaborer. Les raisons en sont multiples : simplicité d’utilisation, coût modique, action sur certaines voies métaboliques de la croissance des végétaux qui n’existent pas chez les animaux.
Quoique la toxicité des glyphosates ne fait pas doute, de nombreuses controverses existent quant au degré de cette toxicité sur les différents organismes vivants et sur l’environnement.

Photo : theconversation.com

vendredi, novembre 10 2017

Demain, tous crétins ? Les perturbateurs endocriniens affectent la santé mentale

10 11 2017

Lapin_cretin.jpgDepuis vingt ans, les scientifiques constatent avec inquiétude que les capacités intellectuelles ne cessent de diminuer à l'échelle mondiale. Une baisse du QI a été observée dans plusieurs pays occidentaux. À cela s'ajoute une explosion des cas d'autisme et des troubles du comportement. En cause : les perturbateurs endocriniens, ces molécules chimiques qui bouleversent le fonctionnement de la thyroïde, essentielle au développement cérébral du fœtus. Présentes dans les pesticides, les cosmétiques, les mousses de canapé ou encore les plastiques, ces particules ont envahi notre quotidien : nous baignons dans une véritable soupe chimique.

mercredi, novembre 8 2017

Quand les industriels se moquent de la santé de leurs salariés : les verriers de Givors

8 11 2017

Livre_Pascal_Marichalar.JPGLa fabrication du verre, activité industrielle très ancienne, suppose le fonctionnement de fours dégageant diverses fumées toxiques vers des ouvriers que leurs dirigeants n’ont pendant très longtemps pas même pensé à protéger. Au 19ème siècle, on y faisait travailler des enfants. Quand les Français manquaient, on a fait venir des Italiens, des Espagnols et des Algériens.
Pourquoi faudrait-il « perdre sa vie en la gagnant » ? Pourquoi est-il si difficile de faire reconnaître certaines maladies professionnelles ? Les dirigeants des entreprises qui ignorent délibérément ces risques ne doivent-ils pas être considérés comme des criminels ?

Lire la suite...

mardi, novembre 7 2017

Immigration, culture et crime : l'utilisation problématique de recherches états-uniennes

7 11 2017

Nadine_Morano_en_2012.jpgL’une des constantes des débats académiques français sur la question des liens entre culture, immigration et criminalité est la mobilisation de références états-uniennes. Loin de faire l’objet d’un consensus, les questions touchant au lien entre immigration, culture et crime sont pourtant particulièrement débattues outre-Atlantique. Il suffit d’effectuer une recension de la littérature existante pour s’apercevoir que la surcriminalité des immigrés, contrairement à ce qu’écrivent certains auteurs français, n’est pas un enseignement classique de la criminologie états-unienne : aucun consensus clair ne ressort des recherches existantes, tant sur le plan théorique que s’agissant des études empiriques quantitatives. L’utilisation sélective d’études états-uniennes pose ainsi problème.

  • Demander le PDF de cet article à l'auteur ( julien.larregue (at) univ-amu.fr )

Photo : buzzfeed.com

lundi, novembre 6 2017

« Paradise Papers » : nouvelle vague de révélations sur l'évasion fiscale

6 11 2017

Paradise_papers.jpgDimanche 5 novembre, 96 médias coordonnés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) ont publié les premières révélations des « Paradise Papers », une fuite massive de documents issus notamment du cabinet d’avocats Appleby, spécialisé dans les activités offshore.
Ces révélations concernent notamment le secrétaire au commerce américain, Wilbur Ross (qui utilise l’offshore pour continuer à faire des affaires avec des Russes, proches de Vladimir Poutine), plus globalement, l’entourage de Donald Trump, au Canada un proche du premier ministre Justin Trudeau, en Angleterre la reine Elizabeth, mais aussi des multinationales comme Dassault et Nike (qui évite des milliards d’euros d’impôts via les Pays-Bas grâce à un jeu de filiales et de contrôles croisés) ou encore des sportifs comme le champion du monde de formule 1 Lewis Hamilton.

dimanche, novembre 5 2017

Petit manuel pour lutter contre les idées simplistes sur le harcèlement sexuel

5 11 2017

Rassemblement_contre_les_violences_sexuelles.jpgLes révélations de l’affaire Weinstein, du nom du producteur aux Etats-Unis qui est accusé de viol par quatorze femmes et d’agression sexuelle par près d’une centaine d’autres, ont permis une certaine libération de la parole sur les réseaux sociaux, notamment en France à travers les hashtags #balancetonporc et #moiaussi.
Une libération qui ne met évidemment pas fin au machisme ancré dans la société depuis des siècles, en témoignent des réactions que vous avez probablement dû entendre à la radio, à la maison ou au travail.

Photo : lemonde.fr

samedi, novembre 4 2017

Le sort des « Biens mal acquis »

4 11 2017

Biens_mal_acquis.jpgA qui profite le crime ? Telle est la question à l’origine du rapport d’enquête du Comité Catholique contre la Faim et pour le Développement (CCFD) sur la fortune des potentats publié il y a tout juste 10 ans. Ce rapport fut le point de départ de l’affaire dite des « Biens Mal Acquis ».
Les avoirs issus de la grande corruption procèdent pour l’essentiel de faits traduisant un manquement des agents publics à leur devoir de probité (et impliquent donc de l’argent volé aux caisses de l’Etat et donc, aux contribuables) si bien que le bon sens et l’équité commanderaient de les mettre au profit des populations victimes de tels agissements et, notamment, au profit des catégories les plus pauvres qui n’ont pas les moyens de s’offrir les services de base (eau, électricité...) que leur État manque à leur fournir. Ces dernières sont en effet les premières victimes de la corruption de leurs élites dirigeantes.

Photo : transparency-france.org

vendredi, novembre 3 2017

Réchauffement climatique : la bataille est presque perdue

3 11 2017

Mine_de_charbon_a_ciel_ouvert_Allemagne.jpgLa bataille du climat n’est pas encore perdue, mais elle est très mal engagée. A ce stade, il existe un « écart catastrophique » entre les engagements pris par les Etats pour réduire leurs émissions de gaz à effet de serre et les efforts nécessaires pour respecter l’accord de Paris adopté lors de la COP21, en décembre 2015 – à savoir contenir la hausse de la température planétaire « nettement en dessous de 2 °C par rapport aux niveaux préindustriels », en essayant de la limiter à 1,5 °C. C’est la mise en garde qu’adresse l’ONU Environnement (ex-Programme des Nations unies pour l’environnement), dans un rapport publié mardi 31 octobre.

Photo : lemonde.fr

- page 2 de 170 -