Comportements délinquants

Fil des billets

jeudi, mai 11 2017

Des politiques blancs comme neige ?

11 05 2017

Billets_et_menottes.jpgLes questions de corruption, de favoritisme et d’influence des lobbies ont été omniprésentes dans la campagne présidentielle en France. Elles suscitent de nombreuses interrogations sur les rapports des hommes politiques avec l’argent, sur la pertinence des règles de droit et sur les réactions de l’opinion publique, en particulier les mesures de l’indignation. Ces questions dépassent de loin le cadre franco-français et l’actualité récente. Une histoire comparée de la corruption, dans une perspective européenne, permet de saisir l’existence de phénomènes similaires dans des pays proches. C’est vrai outre-Rhin, dans une société allemande souvent perçue comme intègre par les Français, ou en Roumanie, où les débats sur la corruption ont conduit des foules dans la rue au début de l’année 2017.

Photo : laviedesidees.fr

mercredi, mai 3 2017

Optimisation et fraude fiscales : où vont les profits des multinationales ?

3 05 2017

Fraude_fiscale_de_google.jpgL’optimisation fiscale n’est pas une pratique nouvelle, pourtant on en entend de plus en plus parler. D’abord, les pratiques d’évitement fiscales ont été largement commentées dans la presse du fait des affaires dévoilées au Luxembourg (Luxleaks), où certaines entreprises avaient négocié des conditions d’imposition très avantageuses avec le fisc. Ensuite, parce que les montants en jeu sont importants : l’optimisation fiscale fait perdre à la France environ 20 milliards de dollars par an (soit un tiers environ des recettes d’impôts sur les sociétés), à l’Allemagne environ 15 milliards, aux États-Unis près de 190 milliards. Au niveau mondial, le manque à gagner fiscal est estimé à plus de 500 milliards de dollars par an. Ensuite, parce que les championnes de l’économie numérique en pleine croissance sont aussi souvent celles de l’optimisation fiscale, la nature immatérielle de leurs activités décuplant les possibilités.

Photo : barlamane.com

mercredi, février 1 2017

Les fossoyeurs de la sécurité intérieure

1 02 2017

Claude_gueant.jpgIls voulaient être les redresseurs de tort de la société en œuvrant dans le domaine de la sécurité des Français. Leur réflexion simpliste n’avait d’égal que leur suffisance. Pour lutter contre l’augmentation de la délinquance générale, la solution était simple, il fallait interpeller davantage. Au fil des ans, évidemment, les faits qui sont toujours têtus ont démontré la limite de cette approche béate de la sécurité. Pourtant, pas question d’avouer ses erreurs à l’instar du délinquant récidiviste, si le résultat n’est pas à la hauteur des ambitions ce n’est pas en raison d’une mauvaise stratégie initiée par ces génies de la sécurité, c’est tout simplement la faute d’une magistrature laxiste.
Parmi ces grands penseurs de la sécurité un certain Monsieur GUÉANT s’est fait remarquer par sa rigueur et sa probité au service de l’État.

Lire la suite...

mardi, janvier 24 2017

Condamnation confirmée pour le ministre de l'Intérieur qui tapait dans la caisse

24 01 2017

l__ancien_ministre_de_l__interieur_claude_gueant.jpgLes juges d’appel considèrent que Claude Guéant, « haut fonctionnaire ayant une parfaite connaissance du fonctionnement de l’administration », a « délibérément rétabli des primes de cabinet en liquidités, qui avaient été abolies par le précédent gouvernement pour moraliser la vie publique ». Contrairement au tribunal, qui avait justifié le sursis en raison, notamment, de l’ancienneté des faits, la cour estime que « l’extrême gravité de ces faits, consommés pour l’enrichissement personnel de Claude Guéant et celui de ses proches collaborateurs, rend nécessaire, nonobstant l’ancienneté des faits, le prononcé d’une peine d’emprisonnement partiellement ferme ».
L'an dernier, un autre ancien proche de N. Sarkozy, le préfet Alain Gardere était mis en examen pour corruption passive et détournement de fonds publics.

dimanche, janvier 15 2017

Les aventures offshore du nouveau patron du rugby français

15 01 2017

Bernard_Laporte_sur_Mediapart.jpgLes montages offshore ne sont pas que l’apanage du monde du football. Avec un savoir-faire qui n’a rien à envier à celui des stars du ballon rond impliquées dans les Football Leaks, l’ancien secrétaire d’État de François Fillon et tout nouveau patron du rugby français, Bernard Laporte, a été au cœur de montages commerciaux sophistiqués passant par les plus grands paradis fiscaux de la planète. Il a longtemps dirigé avec deux associés la société française Be Rug Be, spécialisée dans la vente de ballons et vêtements de sport. Or, quand cette entreprise a cherché à se développer en 2003, Bernard Laporte n’a rien trouvé de mieux que de s’associer au Luxembourg avec un mystérieux investisseur dont les fonds provenaient du Panama, des îles Vierges britanniques et du micro-État de Belize. Que des paradis fiscaux…

samedi, décembre 17 2016

L'empire noir du football

17 12 2016

footballleaks.pngLes documents Football Leaks, analysés par Mediapart et ses partenaires du consortium de journalistes d’investigation EIC, dévoilent pour la première fois la face noire de "Doyen sports". Une histoire où se mêlent sociétés écrans à Malte et aux Émirats, soupçons d’évasion fiscale, filles convoyées d’Europe de l’Est, commissions occultes par millions pour faciliter les transferts, conflits d'intérêts et contrats douteux signés par des prête-noms.
Si la firme a pu prospérer avec de telles méthodes, dans l’indifférence générale, c’est parce que le terreau était fertile. Doyen n’est que le symbole d’une réalité très éloignée des terrains, soigneusement dissimulée derrière les images léchées des retransmissions télévisées : celle d’un marché des transferts devenu une foire aux bestiaux ultra spéculative à 4 milliards d’euros par an, où les scrupules ont été depuis longtemps anesthésiés par l’argent.

lundi, décembre 12 2016

Un cas d’école de la corruption sur la Côte d'Azur

12 12 2016

Au terme de dix ans d’enquête policière et sept années d’instruction par la juridiction interrégionale spécialisée (JIRS) de Marseille, va être enfin jugé le scandale de corruption dit de la tour Odéon, qui avait fait les gros titres lors des premières interpellations sur la Riviera, en novembre 2009.
Parmi les onze prévenus convoqués à la barre, quatre personnages occuperont le centre des débats : Gérard Spinelli, le maire (divers droite) de Beausoleil, une commune dortoir riveraine de Monaco ; Paolo et Claudio Marzocco, deux promoteurs italiens basés à Monaco ; et Ange Romeo Alberti, dit “Lino”, un sulfureux entremetteur, compagnon de Chantal Grundig, la richissime veuve du magnat de l’électroménager.

samedi, décembre 3 2016

L'évasion fiscale dans le milieu du football

3 12 2016

Christiano_Ronaldo.jpgPlusieurs médias du consortium international European Investigative Collaborations (EIC), dont Mediapart, ont révélé vendredi 2 décembre que Cristiano Ronaldo, joueur du Real Madrid, a dissimulé 150 millions d’euros dans des paradis fiscaux depuis 2008 en bénéficiant d’un système élaboré par son agent, Jorge Mendes.
Ces révélations qui vont être développées pendant trois semaines – les « Football Leaks » –, sont basées sur 1 900 gigaoctects de données informatiques obtenues par le magazine allemand Der Spiegel et traitées par le consortium de douze journaux. Elles dévoilent un vaste réseau d’évasion fiscale dans le monde du ballon rond.

samedi, novembre 26 2016

Viols et agressions sexuelles en France : premiers résultats de l’enquête Virage

26 11 2016

Femme_victime_de_violence.jpgQuelle est la fréquence des viols et autres agressions sexuelles en France aujourd’hui ? Dans quels contextes et à quels âges se produisent-ils ? L’enquête Violences et rapports de genre réalisée par l’Institut national d’études démographiques en 2015 a interrogé un vaste échantillon représentatif de la population âgée de 20 à 69 ans. L’analyse de leurs déclarations permet de décrire en détail les violences sexuelles dont sont victimes les femmes et les hommes.
Cette enquête, réalisée en 2015 par l’Ined auprès d’un échantillon de près de 16 000 femmes et 12 000 hommes représentatifs de la population âgée de 20 à 69 ans, permet d’explorer en détail les actes subis et de les rapprocher des catégories juridiques.

Photo : lexpress.fr

mardi, novembre 1 2016

Délinquance financière et sentiment d’impunité des patrons proches de N. Sarkozy après 2007

1 11 2016

Le_fouquet__s.jpgLa loi interdisait à Mediapart de publier la liste des plus gros donateurs de l’UMP dans son intégralité, mais pas de la transmettre à des chercheurs en économie. C’est ainsi qu’un fichier du « Premier cercle » regroupant 544 noms, soit l’ensemble des soutiens de Nicolas Sarkozy ayant offert plus de 3 000 euros à son parti en 2007 (François Pinault, André Bettencourt, etc.), a atterri dans les ordinateurs d’universitaires dotés d’un penchant original : l’analyse des « connexions politiques » des hommes d’affaires et l’impact qu’elles ont sur leur propension à commettre des délits financiers, en particulier des délits d’initié.
Après trois ans de travail et l’analyse de milliers d’opérations financières, leurs résultats viennent de tomber : une fois Nicolas Sarkozy à l’Élysée, les patrons liés au chef de l’État (plus précisément les dirigeants d’entreprises françaises cotées) auraient modifié leur comportement sur les marchés boursiers, dans le sens d’un moindre respect des règles.

Photo : francesoir.fr

samedi, octobre 15 2016

La délinquance des mineurs à Marseille. 500 jeunes suivis par la PJJ

15 10 2016

tribunal_pour_enfants_2.jpgNous présentons ici les premiers résultats d’une recherche menée à Marseille, dans les cinq centres de milieu ouvert (UEMO) de la Protection Judiciaire de la Jeunesse. Cette recherche présente l’intérêt de traiter systématiquement un matériel empirique riche en informations pour illustrer l’état actuel de la délinquance juvénile sur l’ensemble du territoire marseillais. Sur un peu plus de 1 000 dossiers suivis par la PJJ en 2014 (en cours ou débutant), nous en avons dépouillé 537, pour n’en retenir que 492 exploitables statistiquement. Au final, nous pouvons donc considérer que nous avons étudié la moitié des jeunes concernés.

Photo : justice.gouv.fr

vendredi, septembre 16 2016

Des traders suisses écoulent du carburant toxique en Afrique, empoisonnant les populations

16 09 2016

Plateforme_petroliere_en_angola.jpgDans l’enquête intitulée « Diesel sale », l’ONG Public Eye dévoile les pratiques de traders pétroliers suisses en Afrique. Quatre enquêteurs ont travaillé durant trois ans pour percer les mystères toxiques de l’essence et du diesel distribués sur le continent africain par les géants suisses du négoce de matières premières. Les résultats de cette enquête sont sans appel : les carburants écoulés en Afrique ont une teneur en soufre entre 200 et 1 000 fois plus élevée qu’en Europe, mettant gravement en péril la santé de populations exposées aux particules fines et à d’autres substances chimiques cancérigènes.
Pour augmenter leurs profits, les traders effectuent des mélanges avec des produits toxiques et particulièrement nocifs pour l’environnement et pour la santé. Des opérations souvent risquées qui s’effectuent à quai, notamment à Rotterdam, Amsterdam et Anvers, ou en pleine mer à quelques miles des côtes de Gibraltar ou des ports d’Afrique de l’Ouest.

samedi, juin 18 2016

Les médecins de la CIA étaient complices des méthodes de torture

18 06 2016

Torture_CIA_Guantanamo.jpgLes documents qui viennent d'être déclassifiés sont accablants pour le personnel médical de la CIA. Il aurait mis au point des consignes claires pour torturer les suspects des attentats du 11 septembre 2001. Privation de sommeil, coups, simulation de noyade : les techniques recommandées par les médecins sont considérées comme de la torture par l’article 1 de la Convention des Nations Unies.
Le corps médical avait déjà été pointé du doigt en décembre 2014. Un rapport d'une commission sénatoriale américaine avait alors révélé que « deux psychologues contractants ont mis au point les techniques d’interrogatoire renforcées et joué un role central dans la mise en place, l’évaluation et le management du Programme de détention et d’interrogatoire. » Les éléments qui viennent d'être déclassifiés vont encore plus loin. Ils apportent la preuve du rôle crucial des médecins dans la torture des prisonniers.

mercredi, juin 8 2016

Israël, un refuge pour les escrocs français

8 06 2016

Touche_pas_a_mon_escroc.jpgArnaud Mimran n’était pas jugé seul à Paris pour l’« escroquerie au carbone ». Mais six des douze co-inculpés de cette affaire hors du commun étaient absents du tribunal : ils étaient en Israël. Avant eux, d’autres personnes impliquées dans l’«escroquerie du siècle» s’étaient également réfugiées dans l’État hébreu, mais elles avaient fini par rentrer en France pour y rendre des comptes.
Si la très grande majorité des juifs français effectuant leur «alyah» («montée» vers Israël) sont parfaitement honnêtes, quelques centaines d’autres ont choisi de s’installer dans l’État hébreu pour échapper à des poursuites judiciaires. Ou alors, ils utilisent Israël comme base de départ pour leurs arnaques commises à l’étranger.

Illustration : cpd-mali.com

dimanche, avril 24 2016

Traite des êtres humains, esclavage moderne : femmes et mineurs, premières victimes

24 04 2016

esclavage.jpgSelon les Nations Unies et le Conseil de l'Europe, la traite des êtres humains serait la troisième forme de trafic la plus répandue dans le monde après le trafic de drogue et le trafic d'armes. Elle ne générerait pas moins de 32 milliards d'euros de « chiffre d'affaires » annuel, dont trois milliards d'euros rien qu'en Europe. Comme l'a rappelé Michèle Ramis, ambassadrice chargée de la lutte contre la criminalité organisée, lors de son audition par la délégation, le 29 octobre 2015, la traite des êtres humains revêt différentes dimensions, qui ne se limitent pas à l'exploitation sexuelle, forme la plus répandue de traite des êtres humains, dans une proportion de 53 %, et qui concerne à 97 % des victimes de sexe féminin. Elle est majoritaire en Europe par rapport aux autres formes de traite. Ces dernières relèvent, pour leur part, de ce que l'on pourrait qualifier « d'esclavage moderne ».

Photo : diplomatie.gouv.fr

- page 2 de 10 -