Controverses, polémiques, pétitions

Fil des billets

lundi, janvier 30 2017

Pour en finir avec la République des conjoints

30 01 2017

Le_regne_des_entourages.jpgCésar peut-il embaucher sa femme ? En France, qu’il soit chef de l’Etat, ministre ou parlementaire, il en a pleinement le droit pour autant qu’il ne s’agisse pas d’un emploi fictif. Mais en vérité, cette question concerne davantage la morale républicaine que le droit : pour demeurer insoupçonnable, le représentant politique n’a-t-il pas intérêt à établir une frontière infrangible entre sa vie publique et sa vie privée ?
Beaucoup ne l’ont pas encore compris : la République n’appartient pas à la famille de César, pas plus qu’à César lui-même. L’on peut concevoir que l’homme politique préfère s’entourer de sa famille car la chose publique est un sacerdoce – mais après tout, nous n’employons pas tous notre conjoint, et le meilleur moyen de le voir davantage ne consisterait-t-il pas pour César à moins cumuler les mandats ?

jeudi, janvier 26 2017

Affaire Fillon, soupçon d'emploi fictif : ce que dit la loi

26 01 2017

Francois_et_Penelope_Fillon.jpgFrançois Fillon est sur la défensive. Interrogé, mercredi 25 janvier, sur les informations du Canard enchaîné, révélées la veille, à propos de son épouse Penelope Fillon, le candidat à la présidentielle a dénoncé « les boules puantes » lancées contre lui et s’est dit « scandalisé par le mépris et la misogynie de cet article ». En revanche, le député de Paris, en déplacement à Bordeaux mercredi, n’a pas évoqué sur le fond les accusations du Canard. Il devra peut-être en répondre devant la justice. Mercredi 25 janvier, le parquet national financier a en effet ouvert une enquête préliminaire des chefs de détournement de fonds publics, abus de biens sociaux et recel de ces délits.

Photo : leparisien.fr

lundi, janvier 9 2017

Nouvelles menaces sur les SES ?

9 01 2017

Les_SES.jpgSelon l'excellent site « Le Café pédagogique » (et selon une source proche de l'Association des professeurs de Sciences économiques et sociales), « la section Economie de l'Académie des sciences morales et politiques (ASMP), dirigée par Michel Pébereau préparerait un nouveau rapport sur les SES. L'association craint une opération identique à celle de 2008 avec des pressions sur les contenus enseignés. Le rapport pourrait sortir à temps pour s'intégrer dans la campagne présidentielle ». Effectivement, en juin 2008, un rapport a été remis au ministre Xavier Darcos, le rapport de la commision 'Guesnerie'' qui se prononçait pour une modification profonde des méthodes, manuels et thèmes enseignés en SES. Dans le collimateur : la sociologie.

Illustration : lycee-saint-exupery.fr

samedi, janvier 7 2017

La criminologie biosociale états-unienne et ses conflits

7 01 2017

des_souris_et_des_hommes.jpgCet article analyse la structure de la criminologie bio-sociale états-unienne. Apparemment homogène, la criminologie bio-sociale se divise en réalité en deux branches principales. Si certains criminologues bio-sociaux renouent avec une conception naturaliste du phénomène criminel, d’autres ne voient dans la génétique qu’un moyen de peaufiner les théories structuro-culturalistes dominantes. Ces deux branches sont elles-mêmes associées à des positions plus ou moins dominantes dans le champ criminologique, et donc à un intérêt plus ou moins grand à produire une criminologie subversive et hétérodoxe.

mercredi, décembre 7 2016

Comment les conflits d’intérêts interfèrent avec la science

7 12 2016

Un_scientifique_en_laboratoire.jpgL’actualité de l'été 2016 nous a appris qu’un pneumologue a témoigné devant une commission d’enquête du Sénat sur le coût de la pollution de l’air sans déclarer qu’il touchait un salaire de la part d’une compagnie pétrolière. Ce médecin a indiqué qu’il n’y avait pas de conflit d’intérêts, sous-entendant que ses activités professionnelles rémunérées par l’industrie ne remettaient pas du tout en cause l’objectivité de son jugement concernant l’effet des polluants sur la santé. Mais qu’appelons-nous un conflit d’intérêts ? La situation de conflit d’intérêt est-elle effectivement laissée à l’appréciation de chacun ? Pourquoi en est-on arrivé à définir des règles en la matière, et sont-elles suffisantes ?

Photo : theconversation.com

dimanche, novembre 27 2016

De quoi le récit national de François Fillon est-il le nom ?

27 11 2016

Francois_fillon.jpgLes débats sur le récit/roman national se situent au cœur des discours portant sur la crise identitaire que connaitrait aujourd’hui la France. Le rétablissement du récit national par François Fillon qui prévoie, s’il est élu, la réécriture des programmes d’histoire en est une nouvelle illustration.
Si un récit national doit se reconfigurer, cela ne peut être dans l’écriture d’une filiation historique symbolique clôturant les frontières d’une identité fixe à protéger de menaces intérieures. En définitive, la bataille culturelle autour du roman/récit national relève d’une question fondamentalement sociale et politique de par les pratiques discriminatoires et d’exclusion qu’elle sous-tend à l’encontre de certains segments de la population française dans les domaines socio-économique et dans les enjeux participation civique. C’est pourquoi elle doit être engagée par une réappropriation réflexive de la nation, de son devenir et de son passé.

samedi, novembre 12 2016

Pourquoi j’ai secouru des réfugiés

12 11 2016

Tendre_la_main.jpgJ’ai 45 ans et 2 enfants. Je n'étais pas jusqu’à présent militant politique ou associatif. Dans ma famille on est Corse. Dans les récits que me racontait mon père et dans les expériences que j’ai vécu là-bas, j’ai appris et compris qu’on ne laisse pas quelqu’un en danger sur le bord de la route, d’abord parce que c’est la montagne mais aussi parce que c’est une question de dignité. Ou d’honneur comme on dit.
Le Dimanche 16 octobre en rentrant en voiture de la fête de la brebis à la Brigue avec ma fille de 12 ans, nous avons secourus 4 jeunes du Darfour. C’est dans cette vallée que sont régulièrement secourus hommes mais surtout femmes et enfants qui se trouvent sur ces routes de montagnes et qu’on appelle migrants.

Photo : chagribouille.com

vendredi, novembre 4 2016

Trois jours de révélations sur le système Sarkozy

4 11 2016

Sarkozy_et_Kadhafi_en_2007.jpgLe Monde révèle, au cours de trois publications successives, l’existence d’un vaste système délictueux, impliquant de hautes personnalités liées à Nicolas Sarkozy. Ce réseau, (dé)voué à la protection de l’ancien chef de l’Etat, est composé de policiers ou magistrats restés fidèles à l’ex-président, mais aussi d’hommes d’affaires, d’intermédiaires, de diplomates et même de journalistes. Une structure informelle qui apparaît aujourd’hui en pleine lumière, à la faveur de plusieurs enquêtes judiciaires. Elles mettent en lumière les dessous d’une organisation mise en place dès l’arrivée de Nicolas Sarkozy au ministère de l’intérieur, en 2002, renforcée lors de son accession à l’Elysée en 2007, et qui s’est perpétuée après sa défaite en 2012.

jeudi, novembre 3 2016

Jeunesse : en finir avec l’hypocrisie

3 11 2016

Jeunes_cap.jpgLa jeunesse partage des éléments en commun : elle est plus réceptive aux nouveautés, aux nouvelles technologies par exemple ; elle est aussi beaucoup plus souvent marquée par le chômage et la précarité et les jeunes dans leur ensemble subissent massivement la hausse du prix des logements. Mais ce serait un profond contresens de ne pas observer, à l’intérieur de cette jeunesse, des divergences énormes. De l’école à l’emploi, en passant par la santé, les loisirs ou le logement, les jeunes subissent les difficultés ou les avantages liés à leur milieu social.
Pour la jeunesse d’aujourd’hui, c’est moins la situation sociale qui cristallise les tensions que les décalages qui existent entre les discours et les actes, comme souvent dans notre pays. Les institutions ne cessent de clamer la nécessité d’aller vers plus d’égalité, de se pencher sur l’avenir de la jeunesse. En pratique, les politiques ne suivent pas.

mardi, octobre 18 2016

Condamner toujours plus le viol est-il la meilleure solution ?

18 10 2016

le_marteau_de_la_justice.jpgCréé en 2013 par Najat Vallaud Belkacem, alors ministre des droits des femmes, le Haut conseil à l’égalité entre les femmes et les hommes (HCE) vient de publier un Avis et des Recommandations pour que la condamnation sociétale et judiciaire du viol soit amplifiée (renvoi doc en ligne). Le constat initial de la réflexion du HCE est bien connu : en dépit d’une très forte réprobation morale, d’une incitation croissante à lever le voile du silence et d’un renforcement législatif et pénal continu depuis une quarantaine d’années, les violences sexuelles demeurent encore très peu portées à la connaissance de la justice et, lorsqu’elles le sont, une minorité d’entre elles sont jugées et leurs auteurs condamnés. Concernant plus spécifiquement les viols, les chiffres sont sans appel : il est estimé que 5 à 10% seulement des victimes déclarant avoir été violées déposent plainte et que 10 à 15% de ces plaintes aboutissent à une condamnation.

Lire la suite...

mercredi, octobre 12 2016

Quelle lumière après « le crépuscule de la France d’en haut » ?

12 10 2016

livre_guilluy.jpgL’analyse est déstabilisante, la charge est forte. Le dernier essai de Christophe Guilluy ne saurait laisser son lecteur indifférent. Ne pas le mettre en débat reviendrait à faire comme si notre société se portait bien là où il est justement question d’un malaise profond qui unit les catégories dominantes et la France périphérique.
Rappelons la thèse centrale du livre : la mondialisation conduit à fragiliser les catégories populaires en les mettant en concurrence avec celles des nouveaux pays industrialisés. La pression migratoire maintient en France une main d’œuvre à bas coût dans les métropoles qui relègue les catégories populaires à la périphérie des métropoles. La gentrification et les stratégies scolaires des classes supérieures affaiblissent les possibilités de promotion réelle des catégories populaires. À ces phénomènes structurels s’ajoute un discours dominant qui promeut le multiculturalisme et l’ouverture aux autres. Selon Christophe Guilluy, cette idéologie est entretenue par une classe intellectuelle et médiatique qui a les moyens économiques et met en place des contournements de la carte scolaire permettant d’échapper à la mixité sociale qu’elle promeut.

samedi, octobre 8 2016

La sociologie, une profession incomprise

8 10 2016

too_old_for_this_shit.jpg« On ne fera pas baisser le racisme en trouvant des excuses sociologiques aux fanatiques », affirmait l’éditorialiste Caroline Fourest en mai 2015 dans un entretien à Libération. « J’en ai assez de ceux qui cherchent en permanence des excuses ou des explications culturelles ou sociologiques à ce qui s’est passé », expliquait, comme en écho, Manuel Valls quelques mois plus tard. Les ­attentats semblent avoir libéré, jusqu’au sommet de l’Etat, une rhétorique anti-sociologie. A intervalles réguliers, cette discipline se voit accusée de prendre fait et cause pour les terroristes, les délinquants ou les pauvres.

jeudi, septembre 22 2016

Bahamas Leaks : nouvelles révélations sur les liens entre politique et paradis fiscaux

22 09 2016

Logements_luxueux_aux_Bahamas.jpgLe Monde et les médias partenaires du Consortium international des journalistes d’investigation ont eu accès à de nouveaux documents confidentiels portant sur l’équivalent d’un « registre du commerce » bahamien. Parmi les plus de 175 000 structures offshore enregistrées dans ce paradis fiscal depuis 1990, certaines sont liées à des personnalités politiques de premier plan : Neelie Kroes, ex-commissaire européenne à la concurrence (2004-2009) de la Commission Barroso, mais aussi plusieurs dirigeants mondiaux comme le ministre des finances canadien Bill Morneau, le vice-président angolais Manuel Vicente, l’ancien émir du Qatar Hamad ben Khalifa Al-Thani, l’ancien premier ministre de Mongolie Sükhbaataryn Batbold ou encore l’ancien ministre colombien des mines Carlos Caballero Argaez.

Photo : lemonde.fr

samedi, septembre 17 2016

Le bal des menteurs

17 09 2016

Sarkozy_Zemmour.jpg"Sarkozy : deux heures d'émission et d'intox" : revue des bobards et exagérations de Nicolas Sarkozy lors de son passage jeudi soir sur France 2.

Eric Zemmour court les plateaux télévisés après avoir publié un recueil de ses interventions sur la station RTL. L’occasion de vérifier ses très nombreuses affirmations sur les banlieues, le terrorisme, le football ou les langues régionales, et de constater qu’il verse bien souvent dans la caricature, l’approximation, voire l’intox.

Photo : lelab.europe1.fr

mardi, septembre 13 2016

La sexualité des ados n’est pas une affaire de morale

13 09 2016

le_tabou_de_la_sexualite.jpgFinalement, le 6 septembre, le Conseil national de l’ordre des pharmaciens a annoncé le retrait de la clause de conscience qu’il voulait introduire dans la nouvelle version de son code de déontologie et qui pouvait aboutir à une remise en cause de l’accès à la contraception. Cet épisode n’est pas l’unique manifestation de fortes résistances à reconnaître une légitimité à la sexualité des adolescents, celle des filles particulièrement, et la tendance certaine à la « remoralisation » de la sexualité.
Pourtant, les injonctions à la vertu n’ont jamais protégé les jeunes des infections sexuellement transmissibles et des grossesses non prévues. Seule une information claire et non jugeante le permet : dans les pays où, dès le plus jeune âge, les enfants apprennent à parler simplement de leur corps et de leur sexualité, les adolescents gèrent plus facilement leurs premières relations sexuelles et le taux de grossesses non prévues y est le plus faible.

Photo : encoreedusud.com

- page 2 de 12 -