International

Fil des billets

lundi, octobre 21 2019

Un Printemps libanais ?

21 10 2019

LEBANON-PROTESTS/Les Libanais étaient des centaines de milliers dimanche à réclamer dans une ambiance festive le départ d’une classe politique accusée d’incompétence et de corruption, une mobilisation inédite qui devrait conduire le gouvernement à annoncer lundi la mise en œuvre de réformes longtemps attendues.
De Beyrouth à la ville à majorité sunnite de Tripoli, dans le Nord, en passant par les localités chiites du sud et les villes druzes ou chrétiennes de l’est, de nombreux Libanais ont défilé dans un élan exceptionnel d’unité pour exprimer leur ras-le-bol, au 4e jour d’un mouvement qui paralyse le pays.

Photo : ouest-france.fr

vendredi, octobre 11 2019

Les Kurdes du Rojava sous la menace d'une disparition

11 10 2019

SYRIA-SECURITY/TURKEYLes livres d’histoire retracent le cynisme sans limites de responsables politiques maniant la ruse, la déloyauté, la cruauté... L'actualité de ces derniers jours nous fait vivre cela. Trump, Président américain, s’est entendu avec Erdogan, Président turc, pour que le second puisse s’attaquer aux Kurdes et à l'état démocratique égalitaire unique et exemplaire dans cette partie du monde : le Rojova.
Les Kurdes ont pourtant joué le rôle absolument majeur et décisif dans la victoire contre Daech en Syrie. Une catastrophe se prépare. L’espoir ne reviendra que si ceux qui ne veulent pas un monde dirigé par la barbarie sauvent le peuple kurde du sort que Trump et Erdogan veulent sceller. Il faut agir de toute urgence.

Photo : lemonde.fr

mercredi, juin 26 2019

La production mondiale de cocaïne enregistre un nouveau record

26 06 2019

La production mondiale de cocaïne a atteint un nouveau plus haut historique avec près de 2 000 tonnes en 2017, tandis que celle d’opium connaît un recul inédit, annonce l’Office des Nations unies contre la drogue et le crime (ONUDC) dans son rapport annuel. A 1 976 tonnes, la production de cocaïne a connu un bond de 25 % par rapport à 2016, année où elle avait déjà augmenté d’un quart, selon les estimations de cette agence basée à Vienne. L’essor de la cocaïne, absorbée principalement par les marchés d’Amérique du Nord et d’Europe, est notamment lié à l’extension des cultures et des capacités de production en Colombie. Dans ce pays assurant quelque 70 % de la production mondiale, les surfaces d’arbres à coca ont progressé de 17 % en 2017, une conséquence de l’accord de paix conclu en 2016 avec les FARC, qui a paradoxalement permis à des groupes criminels de prospérer sur des territoires auparavant contrôlés par cette guérilla.

mardi, juin 25 2019

Extraction minière : les ravages de la corruption

25 06 2019

CONGO-MINING/CMOCAlors que l’exploitation de ressources naturelles est généralement présentée comme une aubaine pour le pays qui les possède et un gage de développement économique et de prospérité, la réalité est tout autre : bien souvent, on assiste à une généralisation de la corruption, au creusement des inégalités entre la masse miséreuse et les élites détournant l’argent public, à la disparition des activités agricoles et industrielles autres que celles liées à l’exploitation de la ressource, à une instabilité politique grandissante et, in fine, à la dérive autoritaire des régimes politiques, voire au basculement dans la guerre civile. Le Nigeria, le Venezuela ou encore la Libye en sont, parmi bien d’autres, de tristes illustrations.

Photo : lemonde.fr

samedi, avril 20 2019

En Tunisie, un bilan de six décennies de répression sous la dictature

20 04 2019

Le 26 mars, l’Instance vérité et dignité (IVD) a rendu public le condensé de ses quatre années de travail et de six décennies de dictature. Plus de 60 000 dossiers individuels, près de 50 000 auditions privées, une capacité d’investigation dans les archives des administrations (limitée par le refus de coopérer de certaines, dont le ministère de l’Intérieur) lui ont permis de dresser un tableau d’une précision sans précédent du fonctionnement de la machine répressive.
Une contribution colossale donc, censée traduire les objectifs de la révolution de 2011… passée quasiment inaperçue en Tunisie. Les médias nationaux, y compris l’agence de presse officielle, ont ignoré la publication du rapport.

samedi, mars 9 2019

Un printemps algérien ?

9 03 2019

Manifestation_Alger_1er_mars_2019.jpgL’Algérie a comme déversé son peuple dans les rues cabossées de la capitale. Combien étaient-ils, ce vendredi 8 mars, pour dire « non au cinquième mandat de Bouteflika » ? Plusieurs centaines de milliers ? Plus d’un million comme l’avance El Watan ? Le quotidien algérien a certainement vu juste. Les manifestants, venus des quatre coins du pays, ont ainsi réussi à atteindre l’un de leurs objectifs, celui de faire entrer cette marche pour la « dignité » dans l’Histoire.
Cette foule monumentale semble aimer se retrouver et danser au son des youyous et des darboukas pour dénoncer, dans une euphorie collective, les dérives d’un « pouvoir assassin », comme elle le crie sans relâche depuis le 22 février, date de la première grande mobilisation.

jeudi, décembre 13 2018

Manifeste pour la démocratisation de l'Europe

13 12 2018

Democratisation_de_l__Europe.jpgAprès le Brexit et l’élection de gouvernements anti-Européens à la tête de plusieurs pays membres, il n’est plus possible de continuer comme avant. Il n’est plus possible de se contenter d’attendre les prochaines sorties, les prochains démantèlements, sans rien changer de fondamental à l’Europe actuelle.
Notre continent se retrouve aujourd’hui pris en tenaille entre d’un côté des mouvements politiques dont le seul programme est la chasse aux étrangers et aux réfugiés, un programme qu’ils ont maintenant commencé à appliquer ; et de l’autre des partis qui se disent européens, mais qui au fond continuent de s’imaginer que le libéralisme pur et dur et la mise en concurrence généralisée de tous (États, entreprises, territoires, individus) suffisent à définir un projet politique, sans réaliser que c’est précisément le manque d’ambition sociale qui nourrit le sentiment d’abandon.

jeudi, septembre 13 2018

L’Europe et le spectre des migrations subsahariennes

13 09 2018

L’Europe doit-elle se préparer à une « ruée » prochaine de migrants subsahariens ? Cette prophétie repose sur un modèle de vases communicants qui méconnaît trois données de base :
1/ comparée aux autres régions, l’Afrique subsaharienne émigre peu, en raison même de sa pauvreté ;
2/ lorsqu’elle émigre, c’est à 70 % dans un autre pays subsaharien ;
3/ si l’on intègre les projections démographiques de l’ONU, les migrants subsahariens occuperont une place grandissante dans les sociétés du Nord mais resteront très minoritaires : environ 4 % de la population vers 2050 – très loin des 25 % annoncés par certains.

jeudi, juin 28 2018

Avis sur la situation des migrants à la frontière franco-italienne

28 06 2018

La Commission nationale consultative des droits de l’homme alerte sur la situation extrêmement préoccupante des migrants à la frontière italienne. Face aux violations des droits de l’homme qu’elle a constatées pendant ses deux missions d’investigation dans les Alpes-Maritimes et dans les Hautes-Alpes, la CNCDH appelle les pouvoirs publics à cesser des pratiques illégales, inhumaines et contraires aux valeurs de solidarité de la France.
La CNCDH se penchera successivement sur les nombreuses violations des droits fondamentaux lors du passage de la frontière (I), sur l’accès à une protection internationale au titre de l’asile (II), et sur le non-accueil comme politique assumée par les autorités (III). Elle soulignera également le traitement, par les autorités, des aidants, poursuivis pour délit de solidarité, alors que leurs actions n’ont d’autre objet que de pallier les carences de l’Etat (IV). Enfin, elle entend attirer l’attention des autorités sur la situation particulièrement préoccupante des mineurs non accompagnés (V) ainsi que des victimes de traite des êtres humains (VI).

lundi, mars 19 2018

Anti-corruption et capitalisme de connivence en Russie

19 03 2018

Bien qu’usée jusqu’à la corde, la mise en cause de la probité demeure l’un des principaux ressorts du spectacle qu’offre la vie politique russe. D’un côté, la justice et les médias, en lien avec le pouvoir en place, ne cessent de livrer en pâture de nouveaux condamnés. Maires, gouverneurs de régions et désormais ministres, les coupables sont de plus en plus haut placés, les sommes détournées de plus en plus élevées, les peines de plus en plus lourdes. Cette intransigeance apparente n’empêche pourtant pas que certains opposants fassent eux aussi de cette croisade leur crédo. Boris Nemtsov avait déjà co-signé en 2011 un rapport dénonçant la corruption de Vladimir Poutine et de son entourage.

mardi, janvier 30 2018

Suisse et États-Unis en tête : le vrai classement des paradis fiscaux

30 01 2018

SWITZERLAND/Une liste noire des paradis fiscaux, avec des critères objectifs et pas de tractations secrètes de dernière minute ? Loin de celle controversée dressée par l’Union européenne (UE), où il ne reste plus que neuf pays, l’association Tax Justice Network (TJN) réalise la sienne tous les deux ans, passant à la loupe cent douze juridictions. Publiée le 30 janvier, elle classe une nouvelle fois en tête la Suisse, suivie des États-Unis et des îles Caïmans. « Contrairement à d’autres, la liste n’est pas fondée sur des décisions politiques », tacle TJN. L’Europe n’est donc pas exemptée : le Luxembourg est à la 6e place, juste devant l’Allemagne, tandis que Guernesey est à la 10e. Trois juridictions asiatiques se retrouvent aussi dans le Top 10: Hongkong, Singapour et Taïwan.

Photo : lemonde.fr

mardi, décembre 26 2017

Trump ou la diplomatie du choc (les enjeux de Jérusalem capitale)

26 12 2017

Trump_Jerusalem.jpgLe président des États-Unis a déclaré qu’il reconnaissait Jérusalem comme la capitale de l’État d’Israël. Mettant fin à un consensus ancien de la communauté internationale sur le statut de Jérusalem, D. Trump rompt ainsi avec tous ses prédécesseurs. Toutefois, à y regarder de plus près, sa déclaration est bien plus ambiguë qu’elle n’y paraît.
Au delà de ces contradictions, la portée de la déclaration du président Trump doit être d’autant plus nuancée que, si le symbole est puissant, ses implications juridiques restent limitées, voire nulles. Il s’agit d’une décision unilatérale qui n’engage que les États-Unis et qui n’affecte pas le corpus juridique déjà constitué sur le statut de Jérusalem et sur les modalités de résolution du conflit en général. L’intérêt des États-Unis se situe en fait ailleurs, au niveau interne et dans la recomposition récente des rapports de force régionaux entre l’Arabie saoudite, Israël et l’Iran.

Photo : laviedesidees.fr

samedi, décembre 23 2017

La chasse aux intellectuels en Turquie

23 12 2017

Livre_Ahmet_Insel.JPGLa Turquie vit depuis plus d’un an sous un régime d’état d’exception. Le coup d’État militaire du 15 juillet 2016 a échoué, probablement grâce aux fuites provenant du camp des putschistes ou d’autres sources. Après l’écrasement de la tentative de putsch, le pouvoir a mis rapidement en place un régime de contre coup d’État. Aujourd’hui, cet autoritarisme islamo-nationaliste essaye de reproduire son hégémonie en alimentant une haine des élites et des intellectuels, notamment des universitaires, des journalistes, des écrivains et des artistes laïcs, occidentalistes, démocrates ou tout simplement de gauche.

lundi, septembre 11 2017

Il n'y a pas une crise des migrants mais une crise des réfugiés

11 09 2017

On a souvent parlé de "crise des migrants" pour décrire cet afflux de personnes fuyant la guerre en Syrie qui arrivent sur les côtes européennes. Le mot "migrant" est un terme générique qui désigne une personne qui migre, que ce soit pour des raisons économiques ou politiques, alors que le mot "réfugié" renvoie à une migration politique pour cause de conflit notamment, et, in fine, fait référence au droit d'asile.
La distinction entre réfugié et migrant est essentielle : les gouvernements ont des responsabilités différentes envers chacun. En effet, les pays gèrent les migrants en vertu de leurs propres lois et procédures en matière d’immigration. En revanche, le terme réfugié est défini par la législation internationale : la Convention de Genève de 1951 interdit de refouler des réfugiés dans un pays où leur vie est en danger. Cette convention a été ratifiée par 145 membres des Nations unies et c’est une condition nécessaire pour entrer dans l’Union Européenne.

mardi, juillet 11 2017

La sixième extinction de masse des animaux s’accélère

11 07 2017

Les_gueparts_espece_menacee.jpgC’est ce qu’ils nomment « un anéantissement biologique ». Dans une étude très alarmante, publiée lundi 10 juillet dans les Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS), des chercheurs américains et mexicain concluent que les espèces de vertébrés reculent de manière massive sur Terre, à la fois en nombre d’animaux et en étendue. Une « défaunation » aux conséquences « catastrophiques » pour les écosystèmes et aux impacts écologiques, économiques et sociaux majeurs. « La réelle ampleur de l’extinction de masse qui touche la faune a été sous-estimée : elle est catastrophique ». Au total, 32 % des espèces étudiées déclinent en termes de population et d’étendue. Plusieurs mammifères qui se portaient bien il y a une ou deux décennies sont maintenant en voie de disparition.

- page 1 de 3