Publications

Fil des billets

dimanche, janvier 14 2018

Jeunes et déjà sans avenir

14 01 2018

Generation_sacrifiee.jpgQue reste-t-il au monde ouvrier quand le lieu de ses souffrances, mais aussi de son identité, disparaît ? C’est à cette question brutale que s’attèle l’ouvrage interdisciplinaire dirigé par Stéphane Beaud et Gérard Mauger. Celui-ci s’appuie, comme rappelé par les deux auteurs (p. 7), sur un paradoxe des sciences sociales françaises. D’une part, il y apparaît un regain d’intérêt, notamment en sociologie, pour le monde du travail. D’autre part, la notion même de « monde ouvrier », ensemble doté d’une certaine cohérence, notamment symbolique, est progressivement évacuée par le pluriel des « classes populaires ». Les deux auteurs se concentrent sur les couches les plus jeunes de ce monde ouvrier en crise.

mercredi, janvier 3 2018

Généraux, gangsters et jihadistes. Histoire de la contre-révolution arabe

3 01 2018

Livre_JP_Filiu.JPGOn ne compte plus les livres consacrés aux différentes manifestations de l’Islam politique. Bien plus rares sont les études dédiées aux appareils de sécurité et de répression, dont le poids est pourtant exorbitant dans le monde arabe. Cet ouvrage répond à ce besoin de compréhension de telles structures de l’ombre, désignées sous le terme d’« État profond ». Il en éclaire le processus de construction historique, à la faveur du détournement des indépendances arabes par des cliques putschistes. Il en décrit les formidables ressorts économiques, depuis l’accaparement des ressources nationales jusqu’au recyclage de rentes stratégiques, notamment pétrolières. Les « guerres globales contre la terreur » de ce début de siècle ont représenté une aubaine multiforme pour ces différents régimes confrontés aux revendications démocratiques de leurs sociétés. Ils s’en nourrissent tant et si bien, aujourd’hui comme hier, que la menace jihadiste, loin de décliner, ne fait que proliférer. En fin de compte, la transition tunisienne demeure une exception dans une région où généraux, gangsters et jihadistes s’allient volontiers pour enterrer toute espérance démocratique.

mardi, décembre 5 2017

Les vétérans des essais nucléaires

5 12 2017

Livre_yannick_barthe.jpgÀ divers moments entre 1960 et 1996, la France a procédé à des essais nucléaires dans des territoires marqués par leur position périphérique par rapport à la métropole : l’Algérie (avant, mais aussi après l’indépendance, grâce à une clause des accords d’Evian), puis la Polynésie. L’ouvrage de Yannick Barthe, issu de son mémoire d’habilitation à diriger des recherches, étudie le processus par lequel ceux qui en sont venus à s’identifier comme les « vétérans des essais nucléaires », c’est-à-dire les soldats présents sur les sites pendant les essais, ont tenté de se faire reconnaître comme des victimes, au titre des risques sanitaires encourus et des conséquences sanitaires effectives, et d’obtenir des indemnisations.

mardi, novembre 21 2017

L’islam des convertis

21 11 2017

Grande_mosquee_de_Paris.jpgAu cours des deux dernières décennies, la figure trouble et inquiétante du « converti à l’islam » a connu un essor fulgurant : introduite sur nos écrans et nos tables de chevet sur fond de menace terroriste, elle est désormais un élément incontournable de la culture populaire contemporaine. Les adeptes de séries télévisées le savent. De Sleeper Cell (2005) à Homeland (2011) en passant par la quatrième saison de House of Cards (2016), plusieurs personnages de convertis, « radicalisés » et capables de commettre le pire au nom de leur nouvelle religion, viennent pimenter l’intrigue en convoquant les registres de la trahison, de la dissimulation, et de la manipulation.

Photo : rtl.fr

samedi, novembre 18 2017

Cinquante ans de contraception légale en France : diffusion, médicalisation, féminisation

18 11 2017

En légalisant l’accès aux méthodes anticonceptionnelles, la loi Neuwirth a rendu possible la diffusion de la pilule et du stérilet, et a conduit à la médicalisation de la contraception. La pilule est depuis devenue la méthode la plus utilisée en France, alors qu’elle n’est qu’en troisième position à l’échelle mondiale, derrière la stérilisation (féminine et masculine), méthode la plus courante, et le stérilet. Depuis 2012 et la controverse sur les pilules dites de nouvelles générations, son utilisation a diminué en France au profit d’autres méthodes, même si la pilule reste la plus courante. La «crise des pilules» a permis de questionner le modèle contraceptif français qui pourrait évoluer vers une contraception mieux partagée entre femmes et hommes.

vendredi, octobre 27 2017

Le déclin historique de la violence

27 10 2017

Livre_steven_pinker.jpgAussi incroyable que cela paraisse, nous vivons l’époque la moins violente et la plus paisible de toute l’histoire de l’humanité.
S’appuyant sur des milliers d’études, plus de trente années de recherches et des statistiques incontestables, Steven Pinker montre que, malgré le terrorisme, malgré les conflits contemporains, la violence n’a cessé de diminuer dans le monde au cours des siècles.
L'auteur revisite notre histoire. Il explore la nature humaine, nous entraînant, au fil d’un récit passionnant, dans la révolution humaniste qui a permis aux idées des Lumières de progresser. Il montre comment les échanges commerciaux, les organisations internationales et les récentes révolutions des droits (des minorités ethniques, des homosexuels, des femmes, des enfants et des animaux) nous ont conduits à privilégier « la part d’ange en nous », selon le mot d’Abraham Lincoln. Et à céder le pas aux motivations d’altruisme et de coopération inhérentes à notre nature.

jeudi, septembre 21 2017

Intimité, sexualité : la vie privée des jeunes à l'épreuve de la prison

21 09 2017

EPM.jpgSouvent définis seulement par les actes qui les ont menés en prison, les jeunes détenus sont rarement interrogés sur leur vie affective, amoureuse et/ou sexuelle. Cette enquête qualitative originale, menée pendant un an dans cinq prisons pour mineurs en France métropolitaine, montre la diversité des expériences des filles et des garçons incarcérés en matière d’intimité et de gestion de la sexualité, dans et hors les murs. Elle souligne une grande proximité des parcours sexuels et affectifs de ces jeunes avec les « autres jeunes » de leur génération et de leur milieu social, bien que la détention produise des effets singuliers sur leurs parcours.

Photo : lefigaro.fr

samedi, septembre 2 2017

La « majorité silencieuse noire » à la genèse de l’État carcéral américain

2 09 2017

Black_Silent_Majority.jpgComme il le dit lui-même dans sa préface, l’auteur de Black Silent Majority, The Rockefeller Drug Laws and the Politics of Punishment (Harvard University Press), Michael Javen Fortner, n’a certes jamais été incarcéré mais, ayant grandi à Brownsville (Brooklyn) en pleine épidémie de crack dans les années 1980, sa famille a été directement affectée par son propre objet d’étude : son frère a effectué un très long séjour en prison et son autre frère est mort poignardé alors que lui-même avait à peine l’âge de marcher (p. ix).
Cet arrière-plan familial particulier n’empêche pas Javen Fortner, spécialiste de politiques urbaines à City University of New York, de proposer une analyse très détachée et méticuleusement documentée de la constitution historique du complexe industriel-carcéral aux États-Unis.

Lire la suite...

vendredi, mai 12 2017

L’intérêt d’être un humain est qu’on ne sait pas ce qui se passera dans 5 minutes

12 05 2017

Ethique.pngIl y a une grande différence conceptuelle et philosophique entre penser ce qu’est notre cerveau, apprendre à le préserver et extrapoler sur ce qu’on voudrait en faire. Il faut reprendre les bases. C’est un organe composé de 200 milliards de cellules, dont chacune est connectée à 50 000 autres. Sa complexité est non seulement immense, mais le cerveau évolue en plus selon l’âge et ce que l’on fait. Il n’y a aucune raison que l’on n’arrive pas, un jour, à connaître ses mécanismes de base puis son fonctionnement, autrement dit décrypter le code neural humain. Mais le rythme de nos progrès est modeste et cela pourrait prendre cinquante, voire cent ans.

dimanche, mai 7 2017

L’internationalisation du Tea Party vue par Justin Gest

7 05 2017

Livre_justin_gest.jpgThe New Minority : White Working Class Politics in an Age of Immigration and Inequality (Oxford University Press, 2016). C’est une dizaine de jours à peine après l’élection de Donald Trump et quatre mois après le Brexit que Justin Gest, spécialiste de sciences politiques à George Mason University (Washington D.C), a publié cet ouvrage comparatiste d’une brûlante actualité, d’une grande érudition, enfin d’une humanité qui pourrait paraître suspecte compte tenu de son objet d’étude : le ressentiment racial et l’anti-autoritarisme des "petits blancs" dans les villes de Youngstown (ville martyre de la désindustrialisation dans l’Ohio, chantée par Bruce Springsteen) et le bourg londonien de Barking & Dagenham.

Lire la suite...

dimanche, avril 9 2017

Paniques identitaires et lepénisation des esprits

9 04 2017

Paniques_identitaires.pngFemmes en burkini suscitant des bagarres, cafés noyautés par des musulmans et « interdits aux femmes », viols effectués par cinquante individus musulmans à Francfort... Depuis quelques années, des informations inventées de toutes pièces ont pris de l’ampleur dans les grands médias, dans le but d’entretenir la peur d’un ennemi supposé menacer la nation et ses valeurs.
Ces paniques identitaires ne sont pas de simples rumeurs : elles apparaissent dans un contexte de défiance démocratique et sont relayées par des journalistes et des politiques, avant de s’évanouir du jour au lendemain. Mettant en scène le corps pur de la nation à protéger contre les Roms, les musulmans mais aussi l’héritage de Mai 68, la diversité, la « théorie du genre » et le communautarisme, ces paniques identitaires viennent nourrir le renouveau du nationalisme français, en train de se reformuler et d’occuper presque tout l’espace médiatique.


jeudi, avril 6 2017

Le bilan d'activité de la CNIL en 2016

6 04 2017

Logo_cnil_2.jpg(extraits de la présentation officielle) C’est indéniable, la protection des données n’a jamais été autant sur le devant de la scène qu’en 2016, et la CNIL est de plus en plus sollicitée, qu’il s’agisse des pouvoirs publics, des professionnels ou des particuliers. Au moment où de nouvelles missions lui sont confiées, elle doit aussi continuer à mener à bien ses missions « traditionnelles ». L’année 2016, c’est aussi l’aboutissement de trois textes majeurs pour la protection des données en France et dans le monde, auxquels la CNIL et ses homologues européens ont très activement participé.
La loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 constitue incontestablement une avancée pour la protection des droits des personnes. Elle complète l’article 1er de la loi Informatique et Libertés et prévoit que : « Toute personne dispose du droit de décider et de contrôler les usages qui sont faits des données à caractère personnel la concernant, dans les conditions fixées par la présente loi. »

vendredi, mars 24 2017

Punir, une passion contemporaine ?

24 03 2017

Punir_unne_passion_contemporaine.jpgDans son nouvel ouvrage, Punir. Une passion contemporaine, Didier Fassin nous invite à une réflexion sur les fondements du châtiment et ses usages dans nos sociétés contemporaines.
Le sociologue appréhende les approches philosophiques et juridiques de la peine à partir d’une double démarche généalogique et ethnographique, ce qui lui permet de rendre compte tant des assises des institutions répressives que de leurs enjeux concrets. Son essai de théorie critique repose sur un important matériau empirique composé des travaux que l’auteur a menés pendant dix ans sur la police, la justice et la prison, ainsi que les travaux étrangers, américains notamment.
De la sorte, Didier Fassin peut rendre compte des processus de construction de l’automatisme du lien entre le châtiment et l’infraction et son ancrage dans nos mœurs sociales et juridiques.

Lire la suite...

mardi, mars 21 2017

L'évaluation officielle de politique d'aide aux victimes

21 03 2017

Numero_aide_aux_victimes.jpgL’Inspection générale des affaires sociales (IGAS), l'Inspection générale des finances (IGF), l'Inspection générale de l'administration (IGA) et l'Inspection générale de la Justice (IGJ) ont remis un rapport sur l’évaluation de la politique publique d’aide aux victimes. Le rapport dresse le constat de nets progrès réalisés depuis un an, notamment en matière de gouvernance de la politique publique d’aide aux victime, de moyens consacrés à cette politique et d’accompagnement concrètement apporté aux victimes. Les inspecteurs pointent néanmoins le besoin d’une plus grande professionnalisation des acteurs et d’une plus grande homogénéité sur tout le territoire.

Illustration : gard.gouv.fr

vendredi, mars 10 2017

L’entreprise hors-la-loi ?

10 03 2017

Le_temps_du_monde_de_l__entreprise.jpgDumping juridique généralisé, droits de propriété monstrueux : échappant largement au droit, les entreprises ont su le détourner à leur profit, explique le juriste J.-P. Robé, qui plaide pour la réglementation juridique de ces formes inédites du pouvoir privé. Mais la mondialisation le permet-elle ?
Si l’entreprise n’a pas d’existence juridique, elle a su détourner le droit des individus à son profit et elle constitue en soi un système légal autonome. Ces trois thèses forment le cœur d’un recueil d’articles en français et en anglais de l’avocat et enseignant à l’École de droit de Science Po Jean-Philippe Robé.

- page 2 de 22 -