Santé publique

Fil des billets

vendredi, juillet 14 2017

Le Conseil d’État condamne l'État pour la pollution de l'air. Une première

14 07 2017

Pollution_ralentir.JPGLouis Cofflard ne cache pas sa satisfaction. « C’est la première fois, à ma connaissance, qu’une ONG parvient à faire condamner l’État à respecter une directive européenne qu’il viole depuis des années », déclare au Monde l’avocat de l’association Les Amis de la Terre.
Dans un arrêt rendu mercredi 12 juillet, le Conseil d’État – la plus haute juridiction administrative française – lui a donné raison en « enjoignant au premier ministre et au ministre chargé de l’environnement de prendre toutes les mesures nécessaires pour que soit élaboré et mis en œuvre (…) un plan relatif à la qualité de l’air permettant de ramener les concentrations en dioxyde d’azote NO2 et en particules fines PM10 sous les valeurs limites (…) dans le délai le plus court possible ». Et il ordonne au gouvernement de « le transmettre à la Commission européenne avant le 31 mars 2018 ».

Photo : lemonde.fr

lundi, juin 19 2017

Cancer : à qui la faute ?

19 06 2017

Le_port_de_Fos_un_des_plus_pollues_en_Europe.jpgComme d’autres médias et comme dans d’autres pays, Le Monde a publié le 16 juin 2017 un article titré La baisse de la mortalité par cancer se poursuit en France, reprenant le dernier rapport publié par l’Institut national du cancer (INCa).
Il faut sans doute remercier tous les oncologues qui n’épargnent pas leurs efforts pour soigner les malades, parfois aussi avec grande humanité. Cependant, cela n’empêche pas d'émettre de sérieux doutes sur les données et les analyses proposées par ces grandes institutions.
Les données utilisées ne sont pas du tout exhaustives, et il semble bien qu’elles ne couvrent qu’un pourcentage plutôt limité des registres départementaux ou régionaux des cancers (et cela même dans d’autres pays).

Photo : 20minutes.fr

mardi, mai 16 2017

38 000 décès dans le monde seraient dus au dépassement des normes du Diesel

16 05 2017

pollution_diesel.jpgVoilà une étude qui ne devrait pas tarder à se retrouver sur le bureau des juges du pôle santé publique du tribunal de grande instance de Paris qui enquêtent sur le « dieselgate ». Publiée dans la revue scientifique Nature, elle montre qu’un tiers des poids lourds et plus de la moitié des véhicules légers en circulation émettent beaucoup plus d’oxydes d’azote (NOx) que ne le permettent les différentes limites réglementaires auxquels ils sont théoriquement soumis. Elle révèle aussi que ces excès d’émissions ont été responsables d’environ 38 000 décès prématurés en 2015, principalement dans les pays de l’Union européenne, en Chine et en Inde.

Photo : lemonde.fr

vendredi, décembre 16 2016

Médecine de classe

16 12 2016

couverture_agone_inegalites_sante.pngMême si la loi Santé, promulguée le 26 janvier 2016, cherche à rendre la santé « accessible à tous », le recours aux soins n’est pas le même pour toutes les classes sociales. Pour les coordinatrices du numéro, cette différence « demeure la principale grille de lecture des inégalités de santé, qui structure les politiques de santé ». Or, l’accès aux soins en fonction des ressources (financières, mais également géographiques, langagières et sociales) semble être une explication insuffisante pour comprendre les inégalités de santé. À ce premier élément de compréhension peut s’ajouter l’étude de l’offre de soins et des pratiques médicales sous l’angle de la qualité des soins en tant que « facteur sur lequel il faudrait agir pour corriger ces inégalités » : celui des variations proposées dans l’offre de soins en fonction des groupes sociaux auxquels elle s’adresse.

dimanche, novembre 13 2016

« 13-Novembre », une recherche inédite sur les mémoires traumatiques

13 11 2016

hommage_aux_victimes_attentats_novembre_2015.jpgLes attentats djihadistes du 13 novembre 2015 au Bataclan, aux terrasses des cafés et restaurants des Xe et XIe arrondissements parisiens et aux abords du Stade de France, ont été traumatisants au-delà de l’imaginable pour les victimes, leurs proches, les premiers témoins, mais aussi l’ensemble de la communauté nationale. Depuis cette date, d’autres événements tragiques survenus en France et à l’étranger ont contribué à créer une situation particulière dominée par l’omniprésence de nouveaux attentats.
Le programme « 13-Novembre » est une réponse épistémologique forte qui postule l’approche transdisciplinaire comme clé d’analyse. Comment le souvenir traumatique des attentats du 13 novembre 2015 évolue-t-il dans les mémoires individuelles et les mémoires collectives ?

jeudi, octobre 27 2016

Salle de consommation de drogues à Paris : il n’y a pas mort d’homme !

27 10 2016

Cela fait trente ans que la première « salle de consommation à moindre risque » (SCMR) a ouvert en Suisse et depuis, il n’y a pas eu mort d’homme (ni de femme, d’ailleurs). Littéralement, comme l’explique la Mission interministérielle de lutte contre les drogues et les conduites addictives (MILDECA), « aucune surdose mortelle ne s’est jamais produite dans les SCMR. »
Au contraire, le bilan des salles suisses nous apprend que la supervision de la consommation a des effets positifs sur la diminution des décès liés aux surdoses et de la prévalence du VIH chez les consommateurs des drogues. D’autres expériences en Europe confirment ces effets positifs. Alors pourquoi donc une telle aversion en France à ce type de dispositif ?

jeudi, octobre 20 2016

Essai clinique de Rennes : un mensonge d'État ?

20 10 2016

Biotrial.jpgL’omerta entretenue depuis janvier par les autorités sanitaires et la société bretonne Biotrial sur l’essai clinique mortel de Rennes va-t-elle enfin être brisée ? Le député socialiste Gérard Bapt, membre de la commission des affaires sociales de l’Assemblée nationale, qui avait contribué à faire éclater l’affaire du Mediator, s’y emploie.
La version officielle est mise à mal par les informations de Mediapart et du Figaro, ainsi que par les documents confidentiels mis au jour par l’enquête préliminaire des gendarmes de l’Oclaesp (Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique). Plus les révélations s’accumulent, et plus le récit des autorités sanitaires apparaît pour ce qu’il est : un mensonge d’État.

mercredi, septembre 28 2016

Des accidents de la route pas si accidentels

28 09 2016

Accident_de_la_route_2.jpgÀ chaque période de vacances, tandis que le risque d’accidents de la route s’accroît, le thème de la sécurité au volant revient dans l’actualité. Le gouvernement multiplie alors les consignes de bon sens : ne pas conduire trop vite, se reposer régulièrement, attacher sa ceinture, etc. En se focalisant sur le comportement individuel des conducteurs, ces préconisations négligent les causes profondes de la mortalité routière.

Photo : letelegramme.fr

lundi, septembre 26 2016

La pollution de l'air serait douze fois plus mortelle que la circulation routière

26 09 2016

pollution-paris.jpgLa mortalité liée à la pollution particulaire toujours aussi importante. Santé publique France a réalisé une évaluation quantitative de l’impact sanitaire de la pollution atmosphérique afin d’en estimer le poids sur la santé. L’étude de Santé publique France apporte une nouvelle estimation nationale du poids de la pollution par les particules fines en lien avec l’activité humaine. Ces nouvelles données actualisent la dernière estimation publiée en 2000 annonçant plus de 40 000 décès liés à la pollution en France. Estimé à 48 000 décès par an, confirmant le même ordre de grandeur que l’étude européenne. La pollution de l’air n’affecte pas que les grandes villes.

Photo : mediapart.fr

mercredi, juillet 27 2016

Pesticides : le rapport explosif de l’Anses sur l’exposition des agriculteurs

27 07 2016

Agriculteur_pesticides.jpegIl aura fallu du temps à l’Anses (Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail) pour publier ce rapport, fruit d’un travail de cinq années passées à éplucher la littérature relative aux pesticides, les données sur les travailleurs exposés, et les maladies engendrées. Par trois fois, la publication de ces 1000 pages a été reportée ; les ONG craignaient que le texte ne soit enterré à jamais.
C’est bien un aveu d’échec qui apparaît en filigrane dans ce rapport. L’exposition des travailleurs aux produits phytopharmaceutiques demeure largement sous-documentée, faute d’études indépendantes, souligne l’Anses. Le nombre d’agriculteurs exposés s’élève à un million, mais c’est sans compter les « centaines de milliers de travailleurs non permanents ainsi que plusieurs dizaines de milliers de stagiaires ».

dimanche, mai 29 2016

La crise de 2008 aurait tué par cancer un demi-million de personnes entre 2008 et 2010

29 05 2016

Le_chomage_tue.jpgLa crise économique a-t-elle eu des effets sur notre santé ? Selon une étude publiée jeudi 26 mai par la revue scientifique britannique The Lancet, la crise économique de 2008 pourrait être responsable de la mort par cancer d'un demi-million de personnes, dans le monde entier, entre 2008 et 2010.
Si l'étude ne démontre pas de lien de cause à effet direct, elle constate que le chômage et la mortalité du cancer ont évolué de manière simultanée. Des résultats qui montrent "l'importance d'un accès aux soins" et les effets concrets des coupes dans les dépenses de santé, selon les chercheurs. Une bonne couverture de santé protège normalement la population contre ces effets. En revanche, quand des économies ont été faites dans les services de santé, la mortalité a augmenté.

Illustation : informaction.info

samedi, mai 28 2016

Isolement et contention croissants dans les hôpitaux psychiatriques

28 05 2016

isolement_et_contention_hopital_psychiatrique.jpgDepuis quelques années, se multiplient des pratiques de contention et d’isolement systématiques dans les services de psychiatrie en France. Et, à l’exception de quelques personnalités comme le député (PS) Denys Robiliard, cela se poursuit dans une relative indifférence des pouvoirs publics. Le ministère de la Santé, ainsi, ne réagit pas. Est ce que le rapport que publie la contrôleure générale des lieux de privation de liberté (CGLPL) va changer la donne ? Pour la première fois depuis sa création en 2008, le CGLPL a établi un bilan thématique de ses 121 visites dans 112 établissements de santé mentale représentant 40% des sites spécialisés en psychiatrie. Il porte sur deux pratiques anciennes qui «connaissent une recrudescence depuis une vingtaine d’années», «l’isolement» ou le placement d’un patient dans un espace fermé qu’il ne peut ouvrir et la «contention mécanique», qui consiste à l’immobiliser par des liens, attaches ou camisoles.

Photo : actusoins.com

mardi, mai 24 2016

L’histoire occultée des dangers des radiations

24 05 2016

La_comedie_atomique.GIFComment expliquer la scandaleuse culture du déni des effets de la radioactivité ? En se plongeant dans les archives, en remontant aux premiers usages intensifs des rayons X et du radium. Ce livre retrace la surprenante histoire de la construction progressive d’un système international de protection radiologique hors normes au sein de l’ONU, qui minore systématiquement les risques et les dégâts des activités nucléaires. On apprend ainsi comment les promesses de l’« énergie atomique » civile ont fait l’objet dans les années 1950 d’une intense propagande au niveau mondial : non seulement cette énergie satisfera sans danger les besoins de l’humanité, mais l’usage généralisé de faibles doses de radioactivité permettra de décupler la production agricole. Surtout, l'enquête révèle que les normes de protection des travailleurs de l’énergie atomique ou des populations qui pourraient être exposées après un accident nucléaire ont été définies par une poignée d’experts, en dehors de tout contrôle démocratique. Il explique leurs méthodes pour construire une « vérité officielle » minimisant les conséquences de Tchernobyl. Et comment ces procédés ont été mis en œuvre, en accéléré, après Fukushima.

dimanche, avril 10 2016

La réforme de l’hôpital public. Un management sans ménagement

10 04 2016

La_reforme_de_l__hopital_public.jpgL’hôpital, comme toutes les organisations publiques, est soumis de façon croissante aux méthodes de management. L’objectif est de flexibiliser son fonctionnement, de limiter les lourdeurs administratives et d’impliquer les personnels médicaux et non médicaux dans la prise de décision. La transformation n’est pas immédiate, elle s’opère en plusieurs étapes. D’abord par l’expérimentation d’une politique de direction par objectifs et la mise en œuvre des centres de responsabilité par la loi du 19 janvier 1983. Ensuite par la mise en place du projet d’établissement par la loi du 31 juillet 1991. Enfin, l’Ordonnance du 2 mai 2005 et la loi du 21 juillet 2009 introduisent de nouvelles méthodes de gouvernance. Or, cette évolution va à l’encontre des valeurs de l’hôpital public. La transposition des techniques de management privé se fait sans ménagement, en d’autres termes brutalement. La crise actuelle de l’hôpital tient au fait que la logique managériale vient heurter une histoire marquée en principe par l’accueil de toutes les souffrances.

lundi, mars 21 2016

La santé et le bien-être des jeunes en Europe

21 03 2016

Jeunes_branches.jpgLa nouvelle édition du rapport de l’Organisation Mondiale de la Santé sur la santé et le bien-être des jeunes en Europe vient de paraître. Depuis trente ans, l’étude « WHO Health Behaviour in School-aged Children » (HBSC) est un outil éclairant l’élaboration des politiques de santé. Cette nouvelle édition se base sur une enquête réalisée auprès de plus de 200 000 jeunes issus de 42 pays. Elle révèle notamment que le nombre de jeunes de 15 ans ayant fumé leur première cigarette avant 13 ans a significativement baissé. De même, elle indique une diminution de la consommation d’alcool. Cette édition révèle les inégalités de genre et de niveau socio-économique qui affectent la santé et le bien-être des jeunes. Les jeunes filles ont rapporté une santé mentale moins favorable que les garçons. Elles sont plus nombreuses à penser qu’elles ont des problèmes de poids, bien que les données montrent que les garçons sont plus touchés par le surpoids et l’obésité. La majorité des jeunes déclarent avoir de bonnes relations avec leurs parents, mais la communication et le soutien diminuent avec l’âge, notamment chez les filles.

- page 1 de 4