Victimation IDF A en croire les statistiques de police, les atteintes aux personnes ont fortement augmenté entre 2001 et 2008 : + 25 % en Ile-de-France. La tendance et les proportions sont nationales. Or les enquêtes de victimation de l’IAU-îdf démentent cette évolution. La proportion de franciliens déclarant avoir été victimes d’une agression de tout type est ainsi passée de 6,7 % en 2001 à 6,4 % en 2009. Et cette stabilité quasi parfaite se retrouve sur tous les types de violences physiques ou verbales. Comment comprendre ce fait ?

Lire la suite