Caméras de vidéosurveillance Un rapport du ministère de l'Intérieur sorti durant l'été affirme démontrer enfin l'efficacité préventive, dissuasive et répressive de la vidéosurveillance (rebaptisée "vidéoprotection" pour rassurer). Il tombe à pic dans la mesure où les pouvoirs publics fondent aujourd'hui leur politique de prévention de la délinquance sur cette technologie, de sorte que toutes les municipalités sont progressivement confrontées à la question. Le problème est que l'analyse impartiale réalisée par les deux chercheurs français spécialistes de la question conduit à contester la plupart des affirmations de ce rapport. En réalité, l'efficacité de la vidéosurveillance n'est toujours pas démontrée. La France doit-elle s'engager les yeux fermés dans cette mode au moment même où l'Angleterre en revient avec dépit? Est-il raisonnable d'y investir des budgets publics de plus en plus tendus, au détriment fatal des autres actions de prévention?
Lire la suite