En France, il n'existe pas de discipline scientifique et universitaire baptisée "criminologie", mais il existe quantité de psychologues, sociologues, juristes, etc., travaillant sur le crime et la justice. Reprenant sans le savoir un débat qui a déjà eu lieu dans le passé, quelques personnes tentent aujourd'hui de créer cette nouvelle discipline "criminologie", en mettant en avant la "pluridisciplinarité" qu'elle permettrait de réaliser et en dénonçant une "exception française". Or, notre article montre que la pluridisciplinarité est un discours mythique démenti à la fois par l’histoire des sciences en France et par l’observation attentive des « modèles » étrangers généralement désignés, en particulier l’École de criminologie de Montréal. On comprend mieux dès lors pourquoi la criminologie ne peut exister qu’en tant que science appliquée et ne saurait être une science fondamentale.
Lire cet article