Image_livre_pichon.jpg Ce livre qui paraît cette semaine constitue le mémoire de défense d'un commandant de police poursuivi par sa hiérarchie pour avoir notamment révélé en 2008 le scandale du fichier STIC (voir notre dossier). Avec l'aide du sociologue Frédéric Ocqueteau, Philippe Pichon y raconte en détail le déroulement de l'affaire ainsi que les multiples pressions, intimidations, humiliations diverses dont il a été l'objet depuis de la part de l'institution policière. Cette dernière n'apprécie pas qu'on livre ses petits secrets ni que l'un des siens critique le système. Et le commandant Pichon est un multi-récidiviste en la matière. Déjà, en 2007, son Journal d'un flic avait fait grincer quelques dents. Ironie du sort (compte tenu de l'actualité), il est aussi l'auteur d'une enquête sur les "gens du voyage".
Au delà du cri de détresse et du mémoire de défense, ce livre offre un témoignage instructif et parfois spectaculaire sur plusieurs aspects de l'institution policière - certes pas les plus glorieux, mais c'est ainsi - et sur les difficultés qu'il y a à être à la fois un policier, un intellectuel et un citoyen révolté.