Image_guillotine.jpgUn air nauséabond souffle sur la France, et l'on comprend que c'est un peu toute la planète qui s'en aperçoit quand on voyage ou qu'on lit la presse étrangère.
Quelque chose est en train de se passer au « pays des droits de l'homme ».
Les vieux démons de la xénophobie et du populisme anti-républicain avaient peut-être été enterrés trop vite.
En 2009, le débat sur « l'identité nationale » avait déjà mis quelques puces à quelques oreilles. Mais après tout, la question paraissait en soi légitime. Et puis comme les ficelles politiciennes étaient trop grosses et que le prétendu « grand débat » de monsieur Besson tourna au café du commerce, la baudruche se dégonfla rapidement.
Chassés par la porte de l'entrée « immigration », les vieux démons sont pourtant en train de revenir par la fenêtre « sécurité ».