image_megaphone.jpgDans une tribune publiée par Le Monde le 15 septembre, quatre économistes français réputés lançaient le "manifeste des atterrés" pour alarmer leurs concitoyens sur le fait que les Etats européens ont repris désormais les politiques économiques qui avaient mené à la très grave crise de 2008. Ils ont ouvert un blog et lancent un colloque à Paris le 9 octobre.
Extrait du manifeste: La crise économique et financière qui a ébranlé le monde en 2008 n'a pas affaibli la domination des schémas de pensée qui orientent les politiques économiques depuis trente ans. Le pouvoir de la finance n'est pas remis en cause. (...) Certes, les pouvoirs publics ont dû partout improviser des plans de relance keynésiens, et même parfois nationaliser temporairement des banques. Mais ils veulent refermer au plus vite cette parenthèse. Le logiciel "néolibéral" est toujours le seul présenté comme légitime, malgré ses échecs patents. Fondé sur un paradigme qui présuppose l'efficience des marchés notamment financiers, il prône de réduire les dépenses publiques, de privatiser les services publics, de flexibiliser le marché du travail, de libéraliser le commerce, les services financiers et les marchés de capitaux, d'accroître la concurrence en tout temps et en tout lieu.