Extraits : « Le ministère vient de publier ce rapport assorti d'un "rapport d'étape” qui inscrit la criminologie dans la continuité du rapport Bauer de mars 2008 sur la "formation et la recherche stratégique" et ramène la criminologie dans un ensemble plus vaste intitulé: "Criminologie, diplomatie, polémologie et stratégie". L'AFC constate qu'il s'agit là d'un détournement, la criminologie n'ayant rien à voir avec la stratégie ou la science de la guerre. Elle refuse de prendre part à ces orientations dangereuses et trompeuses, et poursuivra son travail avec les universitaires, les chercheurs, les professionnels du champ, les associations et les citoyens sur le développement de la recherche de l'enseignement de la criminologie en tant que telle ».

Ainsi, tout le monde (ou presque) a compris désormais quelle était la nature des projets du réseau qui contrôle actuellement ce comité grâce à ses appuis politiques. Et tout le monde (ou presque) a compris qu'y collaborer même a minima revient à le cautionner et à s'y faire instrumentaliser. Il faut souhaiter que notre collègue Loïck Villerbu finisse par s'en rendre compte, ainsi que notre collègue Martine Herzog-Evans, qui ne cesse de dire que les Français sont « ridicules » sur le plan international parce qu'ils ne s'appellent pas « criminologues ». Encore une fois, le débat est très ancien et il peut bien attendre encore un petit peu. Faute de quoi, lorsque les amis de monsieur Bauer seront devenus professeurs de criminologie dans l'université française, nous découvrirons alors le sens du mot « ridicule ». Mais il sera trop tard pour s'indigner de quoi que ce soit.

Virginie Gautron, Laurence Leturmy, Christian Mouhanna, Laurent Mucchielli.