Image_livre_dosiere.jpgAprès L'argent caché de l'Élysée, le député René Dosière publie un nouveau livre (L'argent de l’État, Seuil, 2012) qui explore le train de vie de l'État : un dossier complet et édifiant sur les dérives des dépenses publiques.
Dix années d’investigations parlementaires lui ont permis de briser le tabou des comptes de la présidence de la République. Le député-enquêteur met en évidence la croissance des dépenses élyséennes, conséquence de l'activité intense du Président Sarkozy mais aussi de comportements dispendieux dans et hors du palais. Élargissant ses investigations au gouvernement, René Dosière établit, pour la première fois, le coût réel d’un ministre. Les têtes de l’exécutif échappent à la rigueur qu’elles imposent aux Français. Dans les cabinets ministériels, effectifs et rémunérations augmentent à vive allure !
Par ailleurs, le militant écologiste grenoblois Raymond Avrillier, qui a reçu sur injonction de la justice des documents concernant les sondages commandés par la présidence de la République entre 2007 et 2009, a dénoncé, lundi 30 avril, des "irrégularités" et "l'ivresse sondagière" de Nicolas Sarkozy : "264 sondages pour un montant de 6,35 millions d'euros ont été commandés par la présidence de la République entre juin 2007 et juillet 2009 dont certains ont été clairement utilisés par l'UMP notamment en vue de l'élection présidentielle de 2012". R. Avrillier dénonce la surfacturation de certains sondages ainsi, par ailleurs, que le scandale de leur contenu qui concerne parfois la simple vie privée de Nicolas Sarkozy, comme ces sondages de 2008 concernant sa future épouse Carla Bruni.