UMPFN_2_0.jpgLes orientations prises par l'UMP pour le second tour des élections législatives (rejet d'un front républicain, retraits de candidats FN ou UMP pour faire pièce à la gauche, récentes déclarations de candidats UMP...) et, avant elles, la radicalisation du discours de Nicolas Sarkozy ne relèvent pas seulement de la pure tactique de campagne. Elles signent l'aboutissement d'un processus, entamé depuis plusieurs années, de rapprochement idéologique et humain entre l'UMP et le FN, rendu possible par la dédiabolisation de l'ancien parti de Jean-Marie Le Pen par sa fille, et la dérive anti-humaniste de la droite de gouvernement impulsée par Nicolas Sarkozy. Ce rapport de Terra Nova, auquel ont contribué chercheurs, historiens et spécialistes de l'extrême-droite, retrace l'histoire de cette convergence, de ses entrepreneurs, révèle les lieux d'échanges et les ponts institutionnels vers un "parti patriote" réalisant l'union entre le FN et une part de l'UMP.