Image_cases.public.lu.jpgBien décidé à renforcer le contrôle d’Internet, le gouvernement britannique souhaite s’attaquer à la cyberdélinquance. Problème, son coût est difficile à évaluer, et les quelques études sur le sujet laissent perplexes face aux résultats. La dernière en date, réalisée par le cabinet Detica, l’estimait à environ 33,5 milliards d’euros par an. Ce coût se répartit comme suit : 3,75 milliards pour les particuliers, autant pour l’État, et 26 milliards pour les entreprises.
Pour y voir plus clair, le ministère de la Défense à mandaté le professeur Ross Anderson, expert en sécurité informatique, assisté de sept autres spécialistes universitaires. Ils avaient pour mission de chiffrer le coût réel des délits commis sur le net, un travail dont ils ont présenté les résultats sous forme d’un rapport d’une trentaine de pages.
Dans le billet publié pour annoncer cette étude, Anderson entend “démystifier” la cyberdélinquance.

Illustration : cases.public.lu