Photo_solitude.jpgOn est seul de plus en plus jeune : la proportion des 30-39 ans est de plus en plus importante et passe en 2 ans de 3 % à 9%. L’âge moyen des personnes isolées passe de 59 ans à 54 ans.
En 2012, le travail n’est plus un gage d’insertion sociale. 27% des Français en emploi (contre 20% en 2010) disent ne pas être en mesure de construire des relations autres que strictement professionnelles avec leurs collègues. Les travailleurs pauvres et les travailleurs indépendants sont les plus exposés au risque d'isolement.
13% des Français éprouvent en 2012 un sentiment d’abandon, d’exclusion ou d’inutilité. Les raisons d’isolement citées renvoient à une rupture familiale (31%), amicale (13%), professionnelle (10%) à un problème de santé ou de logement. La solitude n’est pas un état mais le résultat d’un processus, d’un enchainement d’événements qui peut être enrayé.

Illustration : unpeudebonheur.centerblog.net