Carte_PACA_2.jpgMarseille et la région Paca font la Une des médias de façon quasi quotidienne. Marseille « capitale du crime »... Marseille, « le nouveau Chicago »... Partout l’on y dépeint une violence supposée omniprésente et caractéristique d’une certaine « méditerranéité ». Alors, fantasmes ou réalités ?
Après une premier grand travail réalisé à partir des statistiques de police et de gendarmerie en 2011, l’Observatoire Régional de la Délinquance et des Contextes Sociaux (ORDCS) va cette année passer en revue les enquêtes en population générale dite « enquêtes de victimation ». Pour la première fois dans la région, ce sont les citoyens eux-mêmes qui vont en quelque sorte prendre la parole et déclarer ce qu’ils ont subi en matière de délinquance. Analysant leurs réponses, les chercheurs vont alors pouvoir les comparer à la moyenne nationale pour répondre à la « fameuse question de la spécificité du Sud », de même qu’ils vont pouvoir dresser des profils de victimes et par là-même permettre de comprendre en profondeur ces questions de délinquance trop souvent traitées de façon spectaculaire mais superficielle sur le mode du fait divers.