amiens-nord-emeutes.jpg« C’est là où je vis depuis 25 piges. » Nous avions rencontré Nabil (le prénom a été changé), la quarantaine, à Amiens-Nord en mars 2011 et fait un bout de chemin ensemble. C’était près de la zone industrielle. Deux fois, il s’était arrêté pour nous montrer quelques blocs à deux kilomètres du centre-ville : « A Amiens, tu vis déjà en marge, dans une région pauvre. Mais Amiens-Nord, c’est la marge de la marge. Au début, tu ne te rends pas compte. Et un jour, tu comprends que tu vis dans une prison et que tu as pris une longue peine. »
De retour un an après dans cette vaste plaine de grands ensembles, coincée entre la zone industrielle et les champs, nous nous souvenons de ses mots. Dans la nuit de lundi à mardi, des heurts ont éclaté entre jeunes de certains quartiers d’Amiens-Nord (25 000 habitants) et les forces de l’ordre.

Lire aussi :