Y a-t-il une bonne méthode ?
L’armée, les CRS ou même les policiers en tenue ne sont pas une solution. Seule la police judiciaire, qui travaille dans l’ombre, en faisant un travail de fond, peut contribuer à résoudre le problème. Elle seule s’attaque à des filières entières et pas seulement à quelques revendeurs de rue. C’est la seule méthode pour lutter efficacement et durablement contre le trafic. C’est un travail long, secret, avec des résultats qui demandent du temps, et des moyens humains et logistiques. Malheureusement, les pouvoirs publics cèdent au culte de la réponse immédiate. C’est complètement stérile. Après, l’autre donnée fondamentale est socio-économique. Tant qu’il y aura le même niveau d’échec scolaire et de chômage des jeunes dans certains quartiers à Marseille, comme ailleurs en France, il ne faudra pas faire semblant de s’étonner qu’une partie de ces jeunes en situation d’exclusion soient tentés par la délinquance.

Archives sur ce site :

Illustration : chantgregorien.aceboard.fr