Chroniques_du_travail.pngFort des liens entre délinquance et chômage mis par ailleurs en évidence par les études statistiques, l’auteur entend se situer ici sur le plan de l’analyse qualitative des mécanismes psychosociaux.
Après avoir distingué plusieurs types de délinquance juvénile, il discute de la place de l’absence de travail dans la construction des parcours délinquants, notamment de son impact sur la vie familiale et la réussite scolaire. Puis il analyse les principaux ressorts de la « carrière délinquante ». Enfin, il discute de la place du travail dans la sortie de la délinquance. Ce faisant, il montre combien la question posée (du lien entre délinquance et travail) est centrale dans la compréhension de ces phénomènes qui occupent tant de place dans le débat public contemporain.
Au passage, l’auteur fait plusieurs incursions dans la discussion critique des théories sociologiques et criminologiques.