livre_petonnet.jpgColette Pétonnet est née en 1929 et vient de mourir à 83 ans. Après la guerre, elle s’inscrit à l’université de Poitiers. Déçue par les cours magistraux, si ennuyeux qu’elle monte à Paris ; ce n’est pas mieux, là l’académisme l’endort. Elle part pour Casablanca. Elle y reste sept ans, apprend l’arabe et vit dans une famille marocaine en partageant toutes ses découvertes avec sa « sœur » locale. De retour en France, elle obtient un travail de fonctionnaire. Un ami, Louis Moreau de Bellaing, l’encourage à s’inscrire en ethnologie. Elle suit alors les cours d’André Leroi-Gourhan et ceux de Roger Bastide, c’est le déclic. Elle a trouvé sa voie ! L’absence de crédit l’oblige à choisir un « terrain » proche : ce sera la banlieue.
On est tous dans le brouillard est un chef d’œuvre de la littérature anthropologique qui a considérablement influencé les anthropologues qui ne partaient pas à l’autre bout du monde, mais exploraient des « mondes » à deux pas de chez eux. Ne sachant comment nommer la population qu’elle a étudiée pendant cinq ans dans la banlieue sud de Paris – donc principalement des Espagnols et des Portugais.