College.jpg-s.jpgA l’heure où la communauté éducative vit suspendue au classement Programme international pour le suivi des acquis des élèves (PISA) et au moment où le gouvernement avance des propositions en matière d’éducation prioritaire, le rapport « Le traitement de la grande difficulté au cours de la scolarité obligatoire » souligne en préalable qu’il n’existe pas de définition précise de la « grande difficulté » et que le seul point commun aux élèves qui la subissent est de connaître une situation d’échec scolaire.
Quant au collège, les auteurs le jugent, tout simplement, inadapté aux élèves en grande difficulté. Nombre d’enfants fragiles à l’entrée en 6ème ne résistent pas à la rupture que représente le collège.
Enfin, si les auteurs saluent le fonctionnement de la classe de SEGPA, seule orientation pérenne spécialement dédiée aux élèves en échec, ils estiment cependant que cette filière fonctionne comme une école à part au sein du collège.

Photo : chambly-parents-eleves.fr