la_france_a_peur.jpgFrance Télévisions est poursuivi en diffamation par les habitants d'une banlieue pauvre grenobloise à cause de la diffusion d'un reportage dans « Envoyé Spécial » intitulé « La Villeneuve : le rêve brisé » (09/2013) qui avait une énième fois repris tous les stéréotypes du « ayez peur de ces sauvages, braves gens ». Cette démarche contre les médias, non calculée et non préméditée (les habitants ont déposé plainte après que la direction du groupe FTV n'ait pas daigné répondre à leurs demandes d'éclaircissement et financent eux-mêmes par souscription leurs frais de justice), compte dans sa capacité à remettre en cause le traitement médiatique réservé à certaines catégories de la population. Elle est initiée par des citoyens ne supportant plus les amalgames, le sacrifice de toute analyse sérieuse sur l'autel de l'audimat, l'orientation idéologique parfois criante de certains journalistes qui semblent à la solde des idéologies sécuritaires néo-conservatrices. En effet, les "journalistes" n'ont rien "découvert sur le terrain". En réalité, tout était écrit d'avance dans le document de précommande signé entre Envoyé Spécial et le producteur en 2012. Pas encore tourné, le reportage s'intitulait déjà : « Villeneuve, du rêve à l'enfer »…
Le jugement sera rendu le 26 juin 2014.