graphique_insee_pauvrete.pngLe nombre de pauvres de moins de 30 ans a augmenté d'un million entre 2002 et 2012, de 1,7 à 2,7 millions, soit un hausse supérieure à 50 %. Les trois quarts des nouveaux pauvres sont des jeunes adultes ou des mineurs.
Le taux de pauvreté des jeunes adultes a progressé de 8 à 13,2 % au cours de cette période, soit 420 000 de plus, une hausse de plus de 60 %. Un phénomène lié aux difficultés croissantes d'intégration dans l'emploi : en période de montée du chômage, les derniers arrivés sont souvent les premiers licenciés ou ceux qui voient leur contrat de travail non renouvelé.
Le taux de pauvreté des moins de 18 ans est passé de 8 à 11,7 % entre 2002 et 2012, soit + 550 000 ce qui représente une progression de plus de 50 %. Ces mineurs ne sont pas des enfants pauvres, mais des enfants de pauvres. Ils vivent au sein de familles qui se sont appauvries, soit du fait de la situation économique, soit parfois suite à une séparation du couple.