etat_islamique_2.jpgL’État islamique, apparu à l’automne 2006 dans le contexte du conflit irakien et devenu la formation la plus puissante et redoutée du paysage jihadiste depuis la chute de Mossoul (juin 2014), constitue toujours la principale menace terroriste mondiale. Quoique prévisible au regard de la dégradation continue de l’environnement politico-sécuritaire en Irak, en Syrie et plus largement au Moyen-Orient, sa progression fulgurante a pris de court de nombreux observateurs qui ne s’y étaient guère préparés, tandis que ses exactions ont provoqué une onde de choc et de colère dans le monde. Les États-Unis se sont engagés avec plusieurs partenaires dans une guerre contre l’État islamique par le biais d’une campagne soutenue de frappes aériennes et plusieurs pays musulmans se sont également mobilisés contre l’organisation jihadiste. L’immolation par le feu du pilote jordanien Moaz al-Kassasbeh a ainsi conduit le royaume jordanien à pilonner, en février 2015, la ville de Raqqa, fief de Daech en Syrie, tandis que l’Égypte a visé plusieurs positions jihadistes en Libye à la suite de la décapitation d’une vingtaine d’otages coptes sur une plage de Tripolitaine.

Photo : tempsreel.nouvelobs.com