La_sixieme_extinction.pngL’idée s’est répandue d’abord chez les écologues, puis dans un public de plus en plus large : nous assistons à la sixième extinction de masse depuis l’apparition des premiers animaux, dont on a retrouvé des fossiles remontant à 540 millions d’années.
Chacune de ces extinctions a probablement eu sa cause particulière. Il est généralement admis que la fin des dinosaures est la conséquence de l’impact d’une gigantesque météorite qui a percuté le Yucatan (aujourd’hui au Mexique). On pense que l’extinction de l’Ordovicien est la conséquence d’une glaciation assez rapide à l’échelle des temps géologiques ; celle du Permien serait due à un réchauffement rapide. La particularité de la sixième extinction est que son origine est humaine : la catastrophe, c’est nous ! L’évolution a engendré une espèce dont l’activité et la prolifération ont pris une dimension géologique conduisant à l’extinction massive d’autres espèces.