manifestation_policiers_15_oct_2015.jpgLes conditions de travail des policiers n'ont cessé de se dégrader ces quinze dernières années. Toujours moins d'effectifs et de moyens, toujours plus de pression hiérarchique sur fond de politique méritocratique. Dans le même temps, plusieurs réformes des retraites sont venues allonger la durée de carrière des policiers. La génération des quarantenaires, qui a vu partir nos anciens en retraite entre 50 et 52 ans, devra travailler cinq à sept années de plus pour disposer d'une pension parfois inférieure. Enfin, personne ne peut le nier, les missions au quotidien sont de plus en plus techniques et dangereuses. Le stress professionnel progresse partout et encore bien davantage au sein de notre métier. Dans ce contexte, qui s'impose hélas à tous, comment s'étonner de la démotivation et de la souffrance exprimées par de nombreux policiers notamment en deuxième partie de carrière ?

Photo : franceinfo.fr