Evasion_fiscale.jpgSigne des progrès réalisés dans la lutte contre l’évasion fiscale, l’association britannique Tax Justice Network (TJN), pourtant réputée pour sa sévérité, ouvre son nouveau rapport par des félicitations. Dans son classement réalisé tous les deux ans de l’indice de l’opacité financière, publié lundi 2 novembre, elle souligne que « le score de la plupart des pays s’est amélioré et que de vraies mesures ont été prises ». Le système d’échange automatique de données mis en place par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) en est l’exemple le plus frappant : les pays signataires s’informeront désormais automatiquement des actifs possédés à l’étranger par leurs ressortissants et leurs entreprises.
TJN vient pourtant souligner que ces progrès sont fragiles. Son rapport pointe du doigt plusieurs dérives, venant en particulier de quatre juridictions : la Suisse, le Royaume-Uni et ses Territoires d’outre-mer, les États-Unis et Hong-Kong.

Dessin : larousse.fr (Charb)