Camp_rom_porte_de_clignancourt.jpgLe commissaire aux droits de l’homme du Conseil de l’Europe s’inquiète des évacuations forcées de Roms, sans solutions de relogement, dans un courrier adressé au ministère de l’intérieur, Bernard Cazeneuve.
Dans cette lettre, dont l’Agence France-Presse a eu copie, Nils Muiznieks déplore que sur les 111 évacuations forcées de Roms effectuées en 2015 en France, seules 29 aient donné lieu à des propositions de relogement. Il constate que ces évacuations forcées « interrompent les parcours scolaires des enfants roms, compromettent le suivi médical et fragilisent le maintien dans l’emploi ». Le commissaire fait également part de son inquiétude devant « le climat d’anti-tsiganisme qui existe de longue date en France et dans lequel ces opérations sont menées ».