gendarme_de_dos.jpgCe film propose un face à face entre le mode de pensée personnel du gendarme et la réalité du terrain. Il donne à entendre un certain nombre de réflexions de quelques gendarmes, entre leur part d’humanité, du sens du bien public, la rigidité d’une institution hiérarchique placée sous les ordres du pouvoir politique.
Ce film ne se contente pas de montrer des hauts faits ou de l'action. Le gendarme est « vu » dans sa réalité humaine, ses paradoxes, ses contradictions alors qu’il doit se montrer du point de vue de sa hiérarchie et du pouvoir, sans faille.
Note du producteur : le film a été tourné entre 2008 et 2011 avec des moyens rudimentaires, en Auvergne et dans le Nord Pas de Calais, les principales chaînes de télévision ayant refusé sa production par préférence pour une gendarmerie vue seulement du point de vue de l’action. Les tournages prévus à Grenoble et Toulouse ont dû être annulés.

Photo : huffingtonpost.fr