La_reforme_de_l__hopital_public.jpgL’hôpital, comme toutes les organisations publiques, est soumis de façon croissante aux méthodes de management. L’objectif est de flexibiliser son fonctionnement, de limiter les lourdeurs administratives et d’impliquer les personnels médicaux et non médicaux dans la prise de décision. La transformation n’est pas immédiate, elle s’opère en plusieurs étapes. D’abord par l’expérimentation d’une politique de direction par objectifs et la mise en œuvre des centres de responsabilité par la loi du 19 janvier 1983. Ensuite par la mise en place du projet d’établissement par la loi du 31 juillet 1991. Enfin, l’Ordonnance du 2 mai 2005 et la loi du 21 juillet 2009 introduisent de nouvelles méthodes de gouvernance. Or, cette évolution va à l’encontre des valeurs de l’hôpital public. La transposition des techniques de management privé se fait sans ménagement, en d’autres termes brutalement. La crise actuelle de l’hôpital tient au fait que la logique managériale vient heurter une histoire marquée en principe par l’accueil de toutes les souffrances.