Plein_Droit_108.jpgA chaque compétition sportive internationale, hymnes nationaux et drapeaux réveillent les plus forts sentiments nationaux. Dans le même temps, se pose à chaque occasion la question de la composition des sélections nationales, du nombre de sportifs naturalisés quand ce n’est pas la question de la couleur de la peau ou de la religion de ceux qui nous représentent. Dans un cas, l’éthique sportive serait en cause, dans l’autre, il en irait de l’image de la nation.
Y aurait-il une nationalité administrative et une nationalité sportive qui relèveraient de deux ordres juridiques différents? Dans les faits, on constate que chaque fédération sportive élabore ses propres règles, indépendamment du code civil. Et si à chaque compétition sportive, hymnes nationaux et drapeaux réveillent les plus forts sentiments nationaux, il s’agit là d’une fierté qui repose sur une fiction car les véritables règles qui s’appliquent sont liées à la domination d’une nation dans un sport ou à des enjeux financiers.