Apprentisage_de_l__arabe.jpgL’arabe n’est pas un idiome minoritaire. C’est la langue officielle de 26 États, soit 430 millions d’habitants. Elle est enseignée en France à l’Institut national des langues et civilisations orientales depuis 1795. L’agrégation d’arabe a été créée en 1905. Mais la décolonisation et l’arrivée de nombreux Maghrébins en France depuis les années 1960 a changé le profil des locuteurs. L’arabe est devenu la langue d’origine de populations d’immigrés, comme le portugais. C’est à ce titre qu’elle est a été intégrée au système d’enseignement de langue et culture d’origine (ELCO). Mais si pour certaines langues comme l’espagnol, le système d’ELCO était devenu marginal par rapport à l’enseignement de la langue vivante classique, c’est loin d’être le cas pour l’arabe. Résultat : les parents qui souhaitent que leur enfant apprenne l’arabe doivent se tourner vers le secteur associatif, les mosquées ou les institutions communautaires. C’est donc l’absence d’enseignement de l’arabe par l’État qui engendre un risque de communautarisme, et non le contraire.