policier_tente_de_maitriser_supporter_excite.jpgDepuis ses débuts, l’Euro 2016 de football a été émaillé de nombreux incidents. Les médias ont généralement présenté les fauteurs de troubles comme des « hooligans », tant à l’occasion des violences entre Russes et Anglais à Marseille, le 11 juin dernier, que lors des jets de fumigènes sur le terrain par des fans croates à Saint-Étienne. Ce texte s’attache à montrer en quoi les notions communes de « hooligans » et de « hooliganisme » sont floues et induisent des confusions entre différents phénomènes qu’il conviendrait de distinguer et de nommer de manière plus précise.