predpol-angleterre-header.jpgPredpol est un cas parmi d’autres d’un mouvement général de commercialisation de savoirs privatisés à destination de l’action publique. Le problème n’est pas tant que des entreprises privées à but lucratif diffusent dans le secteur des technologies analytiques. Que des start-up dynamiques s’appuient sur des savoirs en sciences sociales et se développent sur un plan commercial est plutôt salutaire. Le danger se trouve plutôt dans l’absence totale de contrôle de la mise sur le marché de ce type de machines prédictives. Les techniques de marketing utilisées réduisent les discussions à de la persuasion. Après la gouvernance de la statistique publique, puis celle des données publiques, il faut désormais imaginer les acteurs institutionnels qui pourront composer une véritable gouvernance de l’algorithmique des données publiques.