ecole.pngLe constat des difficultés de l’école est assez peu discutable : situation d’échec d’un nombre important d’élèves dès l’école primaire, creusement des inégalités au collège, tri social explicite à partir du lycée où l’enseignement professionnel et, dans une certaine mesure l’enseignement technologique, sont utilisés comme voie de relégation pour les élèves en difficulté.
Face à cette situation, les attentes à l’égard de l’école sont très fortes (surtout dans les milieux populaires) et parfois déçues. C’est sur cette déception et sur la construction médiatique de la « crise de l’école » que jouent notamment les responsables politiques, ainsi que divers groupes de pression qui préconisent des réformes de l’école et parfois (pour ceux qui exercent le pouvoir) tentent de les mettre en œuvre.