Livre_Aurelien_Dyjak.jpgParmi les figures criminelles récurrentes du fait divers contemporain, le tueur en série occupe une place singulière, de par la nature de sa violence et son caractère sériel. Il a pourtant été négligé par les recherches savantes, notamment par la sociologie, tandis que le public semble particulièrement sensible à sa représentation littéraire, télévisuelle et cinématographique. Au regard de la fascination qu’exerce le tueur en série, renforcée par des ouvrages prétendument scientifiques, il y avait un vide académique à combler.
À partir de l’analyse de l’émergence de la catégorie de serial killer aux États-Unis et de son importation en France, ce livre met à jour un mouvement d’autonomisation de la catégorie de tueur en série laissant à penser que serial killer et tueur en série sont aujourd’hui deux catégories distinctes, remettant par conséquent en cause l’hypothèse d’un genre particulier et universel d’individus.