Note_IAU_IDF.gifPour les bailleurs sociaux, la sécurité est devenue un vrai sujet qui leur ouvre un champ d’action à part entière. Sous la pression de leurs locataires, de leurs personnels et des pouvoirs publics, ils s’impliquent et s’interrogent dans le même temps sur la légitimité de leur contribution : de quelles manières et dans quelles limites investir ce champ qui ne relève pas de leur cœur de métier ? Face à ces enjeux, l’Union sociale pour l’habitat positionne les organismes HLM comme « acteurs de la tranquillité résidentielle et partenaires de la sécurité publique ». Derrière ce slogan, quel est leur rôle dans la « coproduction » de sécurité quotidienne ? Comment intègrent-ils cette compétence dans leur organisation et leurs métiers ? Comment articulent-ils leurs actions avec celles de la police, de la justice, des collectivités territoriales et des autres acteurs locaux ?