Policiers_quartier_chatelet_les_halles.jpgLes actions terroristes de janvier et novembre 2015, et de juillet 2016 ont eu un effet révélateur tragique mais peut-être utile. Elles « obligent à voir et à écouter » et elles exigent (de tout Français) un « examen de conscience ». Plus d’un an et demi après, on peut, à grands traits, esquisser un tableau – partiel - de la situation. Ce tableau met en évidence des carences, des lacunes et des faiblesses conceptuelles, organisationnelles, fonctionnelles, éthiques…. préoccupantes, mais qui peuvent être autant d’opportunités pour ouvrir des perspectives de redressement, de réforme et de rénovation. Les unes et les autres sont présentées ci-après pêle-mêle sans les développements particuliers qu’elles auraient mérités.

Photo : 20minutes.fr