Logo_cnil_2.jpg(extraits de la présentation officielle) C’est indéniable, la protection des données n’a jamais été autant sur le devant de la scène qu’en 2016, et la CNIL est de plus en plus sollicitée, qu’il s’agisse des pouvoirs publics, des professionnels ou des particuliers. Au moment où de nouvelles missions lui sont confiées, elle doit aussi continuer à mener à bien ses missions « traditionnelles ». L’année 2016, c’est aussi l’aboutissement de trois textes majeurs pour la protection des données en France et dans le monde, auxquels la CNIL et ses homologues européens ont très activement participé.
La loi pour une République numérique du 7 octobre 2016 constitue incontestablement une avancée pour la protection des droits des personnes. Elle complète l’article 1er de la loi Informatique et Libertés et prévoit que : « Toute personne dispose du droit de décider et de contrôler les usages qui sont faits des données à caractère personnel la concernant, dans les conditions fixées par la présente loi. »