gendarmes_mobiles_manifestation_etiudiante.jpgEn raison notamment de l’« affaire Fillon », la campagne pour l’élection présidentielle de 2017 a été plus que jamais centrée sur les personnes, au détriment des idées et des programmes. Du coup, la société civile semble totalement absente des débats.
Nous allons analyser sous l’angle de la sécurité et de la justice (pénale) les principales propositions de ces cinq personnes et nous demander quels enseignements nous pouvons en tirer, voire quels futurs ils proposent de dessiner pour notre société. Dans un premier temps, nous procéderons à l’examen critique des grandes lignes des programmes, en allant de droite à gauche, sans aborder toutefois la question de la police du renseignement (sa coordination nationale et sa réimplantation territoriale) sur laquelle il existe un large consensus entre les candidats (ce qui n’est pas le cas de tous les autres sujets).