Enfants_allant_a_l__ecole.jpgUn rapport de l’Inspection générale le rappelait en 2008, la réglementation en matière de travail hors la classe au niveau du primaire est ambiguë. Les textes officiels qui s’y réfèrent depuis plus d’un demi siècle autorisent des interprétations très variables. Le premier facteur à prendre en compte si l’on veut comprendre ce « flottement » du cadrage officiel se situe au niveau de la définition même des devoirs.
Dans les différentes circulaires relatives au sujet depuis 1956, ceux-ci sont synonymes de travaux écrits. Une telle partition entre ce qui est supposé relever de l’oral ou de l’écrit laisse sans réponses toute une série de questions sur ce qu’implique par exemple « réviser une leçon » : faut-il reconstruire un plan, faire un résumé, surligner les mots-clefs, réaliser des schémas, etc. ?

Illustration : ac-grenoble.fr