Commonwealth_bank_of_australia.jpgLa plus grande banque australienne, assignée en justice pour violation des lois sur le financement du terrorisme, n’a pas non plus surveillé correctement ses transactions internationales et risque les foudres des régulateurs étrangers, selon un rapport interne révélé vendredi 1er septembre par Sky News Australia.
Elle a été assignée par le service du renseignement financier Austrac devant la Cour fédérale, accusée d’avoir contrevenu 53 700 fois aux lois sur le blanchiment d’argent et le financement du terrorisme, en particulier avec ses automates de dépôts d’espèces.