Alertée par ses administrés, la ville socialiste de Villeurbanne (Rhône) a mené en 2016 un testing pour mesurer les discriminations bancaires en raison de l’origine migratoire supposée et du sexe. Déjà éprouvée en matière d’accès au logement, à l’emploi ou à l’entrée en boîte de nuit, cette méthode est inédite en France dans l’accès au crédit, un enjeu pourtant crucial. « Un refus peut conduire à renoncer à un achat immobilier ou à un projet d’entreprise, écrit Agnès Thouvenot, adjointe au maire de Villeurbanne déléguée à la lutte contre les discriminations et à l’égalité femmes-hommes. Ceux qui subissent les discriminations peuvent voir le cours de leur vie changer. Et ceux qui discriminent sont hors la loi. »