Paradise_papers.jpgDimanche 5 novembre, 96 médias coordonnés par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ) ont publié les premières révélations des « Paradise Papers », une fuite massive de documents issus notamment du cabinet d’avocats Appleby, spécialisé dans les activités offshore.
Ces révélations concernent notamment le secrétaire au commerce américain, Wilbur Ross (qui utilise l’offshore pour continuer à faire des affaires avec des Russes, proches de Vladimir Poutine), plus globalement, l’entourage de Donald Trump, au Canada un proche du premier ministre Justin Trudeau, en Angleterre la reine Elizabeth, mais aussi des multinationales comme Dassault et Nike (qui évite des milliards d’euros d’impôts via les Pays-Bas grâce à un jeu de filiales et de contrôles croisés) ou encore des sportifs comme le champion du monde de formule 1 Lewis Hamilton.