C__est_celui_qui_dit_qui_y_est.jpgLes chercheurs en sciences sociales sont régulièrement accusés d’être biaisés en raison de leurs opinions politiques de gauche, ce qui expliquerait par ailleurs la défiance croissante des conservateurs dans la communauté scientifique que l’on observe notamment aux États-Unis. Pourtant, bien que les chercheurs états-uniens soient majoritairement liberal, cela ne signifie pas nécessairement qu’ils soient biaisés. C’est une chose d’adopter des opinions de gauche, c’en est une autre de laisser ces opinions déformer les productions scientifiques au point qu’elles ne sont plus scientifiques du tout. Les données actuelles ne permettant pas de soutenir l’hypothèse d’un « liberal bias », ces accusations demeurent à l’état de mythe. De plus, les critiques du libéralisme ne rapportent aucune corrélation statistique entre l’activisme des chercheurs et la défiance des conservateurs dans la communauté scientifique, encore moins une relation de cause à effet.

Illustration : bedetheque.com