Emmanuel_Macron_dans_le_centre_d__accueil_de_Croisilles_16_janvier_2017.jpgIl y a un peu plus d’un an, le candidat Macron avait marqué les esprits en rendant un hommage appuyé à la généreuse politique d’accueil des migrants mise en œuvre par la chancelière Merkel. Mais sitôt parvenu au pouvoir, le Président s’est résolu à tourner le dos, quoi qu’il s’en défende, aux belles intentions affichées le temps d’une campagne. La comparaison à laquelle se livre Dumitru Speranta (Paris-Descartes) entre le programme « En marche » et les instructions données par le gouvernement actuel à l’administration et aux forces de l’ordre est, à cet égard, implacable.

Photo : theconversation.com