Parcoursup.jpgParcoursup a donné à quelque 800 000 jeunes une liberté de choix à un instant T sans leur donner les moyens de construire cette liberté… Ce système Parcoursup suppose en amont un travail de pédagogie sur l’orientation, pour qu’au moment de choisir, les élèves aient les clés pour se décider. C’est ce que prévoit la réforme du lycée avec ses 54 heures d’information et conseils en orientation en classe de première et autant en terminale. Soit 108 heures d’accompagnement. Les responsables politiques peuvent toujours dire que la réforme du lycée a été engagée «en même temps». En réalité, elle va se déployer d’ici trois ans. En attendant, c’est toute une génération qui paie le prix maximal de l’absence d’information. Le pire de tout : on a culpabilisé ces jeunes tout l’été en disant qu’ils ne choisissaient pas assez vite, et donc ralentissaient le système… On a fait comme si ces élèves étaient des consommateurs devant choisir entre cinq pots de yaourts.

Photo : lepoint.fr